Le coiffage et les produits coiffants font partie intégrante du salon de coiffure. Le coiffage est la touche finale de la coiffure et donne au coiffeur l’occasion d’exprimer pleinement sa créativité.

En quoi consiste précisément le coiffage ?

Kathy, responsable technique chez Joico : « Le coiffage, ou styling, est – comme le mot l’indique – la mise en forme d’une coiffure. C’est pour le coiffeur une occasion de marquer la coiffure de son empreinte, de donner sa carte de visite. Si le coiffage ou la finition ne sont pas satisfaisants, alors la coupe et la couleur ne seront pas mises en valeur. Le coiffage revient à donner du cachet à une coiffure. » Accorde-t-on une grande attention au coiffage au cours de la formation ? Kathy : « Le coiffage est un art autodidacte. Il donne l’occasion de créer son identité, mais il s’apprend sur le tas. Bien sûr, il y a des principes de base, des compétences techniques à maîtriser : comment réaliser un brushing, comment créer du volume, comment former une ondulation… La créativité de chacun y est pour beaucoup. Le coiffage vient des tripes et s’exprime par les mains. Tout dépend de l’instinct du coiffeur. Tout est une question de personnalité. « Style identity » est une formation spéciale que nous donnons, mais c’est l’un des cours les plus difficiles que nous proposons. Tous les formateurs sont unanimes. Parce que l’instinct ne s’enseigne pas. Tout dépend de la façon dont le coiffeur s’adapte au client. C’est ainsi que chaque salon développe son propre style. » Quelle est l’importance du coiffage ? Kathy : « Le coiffage est très important. Les clients ont leurs souhaits : par exemple, une personne bouclée qui souhaite une chevelure lisse. La magie opère par le coiffage. Pour exaucer ce souhait, il faut donc sélectionner les bons produits, appliquer les bonnes techniques, etc. » À quelle fréquence les tendances en matière de coiffage évoluent-elles aujourd’hui ? Kathy : « Aujourd’hui, on ne distingue pas de grandes tendances majeures. Les modes vont et viennent, ou restent. Si vous êtes sur Instagram, vous verrez chaque mois de nouvelles tendances, mais beaucoup d’entre elles sont cycliques. Il s’agit souvent de retours en arrière légèrement remaniés. Il en va de même pour la coupe et la couleur. Les réseaux sociaux influencent le marché. C’est une tendance qui s’installe, surtout chez les jeunes. »
Aujourd’hui, on compte en moyenne une vingtaine de produits coiffants par marque. Cela ne demande-t-il pas beaucoup de savoir-faire et de connaissances de la part du coiffeur ? Kathy : « Très souvent, le coiffeur doit apprendre à travailler avec les produits. Mais nous pensons qu’il faut personnaliser leur utilisation, par exemple en les mélangeant. Il faut oser sortir du cadre du mode d’emploi pour démontrer la polyvalence d’un produit. Nous essayons de faire tomber les œillères du coiffeur. Quand on joue avec les produits, tout devient plus passionnant. Apprenez à expérimenter ! »
Qu’en est-il de la vente de produits coiffants ? Kathy : « C’est un choix pour chaque coiffeur. Si certains coiffeurs en vendent systématiquement, d’autres disent : « Je n’investis pas mon temps là-dedans, ce n’est pas mon boulot. » Nous proposons une formation qui apprend aux coiffeurs à faire comprendre au client avec gentillesse et naturel qu’il a besoin de ce produit s’il veut conserver la mise en forme de sa coiffure. Si le coiffeur guide le client au fil du coiffage avec des trucs et astuces (il faut utiliser telle brosse, protéger les cheveux de la chaleur, fixer la coiffure, etc.), la vente en sera facilitée. L’information est gratuite, et le client est libre de choisir. »
Qui achète des produits coiffants ? Kathy : « Il faut créer le besoin. Il n’y a pas de distinction d’âge, tout le monde achète des produits coiffants. Les jeunes tendent à investir de plus en plus dans les cosmétiques. Ils sont réceptifs aux incitants, mais c’est aussi une question d’intérêt et de personnalité. »

Créer les tendances

Quels sont les produits coiffants les plus courants aujourd’hui ? Kathy : « La brillance n’a plus autant la cote. La tendance est à une texture plus sèche, plus mate, plus mystérieuse. Et sur le plan de la couleur, on opte pour des tons violets et pastel plus délavés, pour un résultat matifié. Les besoins en matière de coiffage sont également saisonniers : en hiver, on privilégie les teintes plus voilées et plus foncées et une finition mate ; en revanche, les couleurs plus claires et des effets brillants évoquent l’été et le soleil. Pour ce qui est de la création de nouveaux produits : il faut 1 à 2 ans pour qu’un produit soit commercialisé et les étapes qui précèdent sont légion. Surfer sur les tendances n’est pas une chose aisée. La cire et l’argile sont toujours les mêmes produits qu’il y a dix ans, mais il est vrai que l’offre est plus diversifiée aujourd’hui et qu’il faut former, accompagner le coiffeur. Certains coiffeurs investissent beaucoup dans le coiffage, mais en général, on peut dire qu’il représente 20 % de la coiffure.

Grand savoir-faire

C’est indéniable : le coiffeur a besoin de toujours plus d’espace pour exposer ses produits coiffants. Non seulement pour les utiliser lors de la finition d’une coiffure, mais aussi pour la vente. Comment se fait-il qu’il y ait autant de produits coiffants et que les gammes de produits s’étoffent constamment ? Un spécialiste du marketing : « Il est vrai que de plus en plus de produits s’invitent dans le salon de coiffure. Le principe de l’offre et la demande est toujours d’application. S’il n’y a pas de demande, les entreprises ne proposeront pas non plus de nouveaux produits. Les possibilités sur le plan technique sont en effet illimitées. La première cire sentait la noix de coco et formait, en séchant, une croûte dure sur les cheveux. Un peu plus tard, la mousse coiffante est apparue et la laque existe depuis les années 50. Le besoin de produits coiffants vient directement du fait qu’aujourd’hui, une coiffure est une expérience individuelle, une création adaptée à la personnalité, au visage, au teint, aux cheveux du client. L’époque où tout le monde voulait la même coiffure, une choucroute hyper crêpée ou un carré lisse, est révolue. Et parce que le client se rend moins souvent chez le coiffeur et lui est moins fidèle, le résultat final est toujours plus important : le client veut repartir satisfait et être en mesure d’entretenir sa coiffure. Un produit coiffant est un produit technique. Il est donc important que le coiffeur explique clairement son mode d’emploi. »

Toujours plus technique

Il ne se passe pas un jour sans qu’un nouveau produit coiffant débarque sur le marché. Cela s’explique non seulement par les exigences croissantes des clients et des coiffeurs, mais aussi par le fait que les services R&D des entreprises qui développent des produits acquièrent de plus en plus de connaissances sur les propriétés techniques de certains composants. Il est important, cependant, que le souhait de produits plus naturels (une demande du marché) soit entendu par les fabricants. C’est un défi, car les propriétés chimiques des ingrédients naturels (l’huile d’argan, par exemple) sont complètement différentes de celles des ingrédients synthétiques. Parmi les nouveaux ingrédients, citons par exemple les acides gras oméga, le sorbitol, les céramides, le sucre xylose, les antioxydants, les polyphénols, l’acide hyaluronique et les filtres UV. Après des années de recherche, L’Oréal a mis au point une nouvelle génération de polymères micronisants qui gainent le cheveu d’un film protecteur. Pour ce qui est des huiles, la masse moléculaire des huiles naturelles est beaucoup plus élevée que celle de l’huile synthétique. Elles sont donc plus lourdes et moins faciles à utiliser. Par conséquent, les huiles naturelles sont souvent mélangées à des huiles synthétiques pour améliorer leur pénétration capillaire.
D’une manière générale, on peut distinguer quatre groupes de produits coiffants ou stylers : les « volumisants » (par ex. les mousses) ; les « produits de mise en forme » (par ex. les argiles, la pâte, la cire, etc.) qui permettent au coiffeur de donner sa touche personnelle à une coiffure ; les « soins » qui restaurent la santé des cheveux (l’huile, la crème, etc.) et, enfin, les « produits de finition » qui favorisent la tenue et l’éclat de la coiffure (les laques, les sprays, etc.). Ce ne sont que les produits de base, chaque marque développe ses propres créations : après-shampooings, huiles, huile en spray, pâte, pommade, etc.

Les volumisants

De la mousse, pour apporter tenue et volume
La mousse est un produit qui existe sur le marché depuis longtemps. C’est le produit par excellence pour donner aux cheveux plus de volume, de ressort et de force (idéal pour les cheveux fins) et donc l’un des produits coiffants les plus utilisés. Chaque mousse a sa propre composition, mais les mousses vendues chez le coiffeur contiennent des ingrédients beaucoup plus raffinés que celles des grandes surfaces. Une mousse contient des agents filmogènes, qui déposent un film sur la tige capillaire. Une mousse pour cheveux fins gaine chaque cheveu individuellement. De cette façon, ils sont séparés les uns des autres, ce qui crée plus de volume. Il est important d’appliquer d’abord la mousse sur les racines : de cette façon, le produit peut créer du volume. La mousse peut s’utiliser sur toutes les longueurs de cheveux, et le brushing suit l’application. Exemples : Divine Mousse de Rain Dance chez Artègo, Volumizing Root Spray d’O way, Ten in One de Gold, Fat Muk de Muk, Light-Oil-In-Mousse d’Oil Ultime.
Une lotion pour brushing est destinée à prévenir les dommages causés par les coiffages réalisés à l’aide d’appareils chauffants tels que sèche-cheveux ou lisseur. Une lotion pour brushing peut aussi apporter du volume aux cheveux, ce qui est particulièrement recommandé aux cheveux fins et sans ressort. Ces sprays peuvent s’utiliser sur cheveux essorés. Et les cheveux peuvent être coiffés ensuite au brushing.

Mise en forme et ressort

Sprays « beach look »
Influencée par les séries américaines et les réseaux sociaux, la mode des ondulations « effet plage » est entrée dans les mœurs : toutes les femmes aux cheveux longs rêvent de cette crinière ondulante qui fait fureur en été. Les sprays beach look ont été conçus pour apporter une tenue optimale à ces chevelures. Non contents d’assurer la longévité de ces ondulations, ils contiennent également des sels minéraux spéciaux qui protègent les cheveux du dessèchement et des dégâts causés par les rayons UV. Un bel exemple : Beach Muk de Muk pour une chevelure sexy effet plage en flacon…
Argile forte
Une argile capillaire, ou clay, possède une texture assez consistante. Elle est, à l’instar d’une cire ou d’une pommade, idéale pour les coiffures ‘coiffé-décoiffé’, telles qu’un look nonchalant ‘saut du lit’. Contrairement à la cire et à la pommade, l’argile capillaire ne rend pas les cheveux brillants, mais mats. Elle préserve leur souplesse pour pouvoir les remodeler en cours de journée. Vous pourrez ainsi afficher une coiffure irréprochable pour aller au bureau la journée, et la métamorphoser en clin d’œil en coiffure de sortie le soir. Exemples : Extra Hold Styling Clay d’Eleven, Premium Clay de Keune, Man Made Clay, Clay Wax de Gold.
Wax ou cire express
La cire est un produit coiffant ingénieux pour différents types de cheveux et une riche variété de looks capillaires très appréciés de la jeune clientèle. Elle ne durcit pas les cheveux. Ceux-ci peuvent donc être remodelés tout au long de la journée selon les goûts. Sa texture collante permet une mise en forme aisée et rapide des cheveux. De plus, la cire est également pratique pour dompter les cheveux secs, très bouclés et sujets aux frisottis (« frizzy »).
Lors de l’utilisation du produit, il est important de ne prélever que de petites quantités à la fois et de bien le chauffer dans la paume des mains en les frottant l’une contre l’autre. Si la cire est trop froide, elle risquera de laisser des paquets collants dans les cheveux et ce n’est pas le but du produit. Un conseil (surtout en hiver quand vos mains ne sont pas toujours très chaudes…) : procédez d’abord au brushing. Ainsi, vos mains seront suffisamment réchauffées pour appliquer la cire. La cire est destinée à « sculpter » les cheveux et ne doit donc être appliquée que sur les pointes. En passant légèrement les paumes couvertes de cire dans les cheveux, la tenue visée par le produit est généralement atteinte immédiatement.
La cire peut être utilisée sur toutes les longueurs de cheveux et garde les cheveux souples, brillants et doux. Exemples : World Class Wax de Keune, Fiber Wax et Styling Wax de Gold.
Wim Van Steenkiste de label m. : « Les produits vus dans les défilés sont actuellement tendance. Cette évolution nous a amenés à mettre au point la gamme Fashion Edition, composée de 3 nouveaux produits : le WaxSpray est une cire en spray à séchage rapide et imperméable qui met en forme, texturise et sépare les cheveux pour créer n’importe quelle coiffure. Un nouveau produit unisexe exclusif qui confère une finition mate et un look naturel, très en vogue aujourd’hui. La Powder to Wax est un produit multi-usage qui peut être utilisé sur les cheveux courts et longs pour obtenir un look sans effort et dompter les frisottis. Sa formule poids plume innovante texturise et volumise tous les types de cheveux. La poudre se transforme en une cire crémeuse qui soulève les racines et donne une texture sèche et un fini mat aux cheveux. Enfin, la Dry Volumising Paste est une pâte crémeuse qui fond en une douce texture poudrée pour plus de volume et de définition et une fixation moyenne. Le mariage idéal entre shampooing sec et pâte coiffante. Allier ce look ultra mat avec du volume, c’est tout simplement génial.
Gel lisse
Le gel capillaire est un produit fréquemment utilisé par les hommes, mais aussi par les femmes aux cheveux très courts qui souhaitent par exemple afficher un look masculin (en les plaquant vers l’arrière…) ou des pics raides. Le gel est idéal pour modeler les cheveux courts ou raides. Les hommes qui choisissent un look hérissé ou qui veulent plaquer leurs cheveux en arrière pourront réaliser leur coiffure de rêve avec du gel. L’avantage du gel, c’est qu’il est aussi facile d’utilisation pour le client. Son inconvénient ? Il contient beaucoup d’alcool qui dessèche les cheveux. Bien sûr, cela dépend un peu de l’alcool utilisé par le fabricant, car de meilleurs solvants garantissent une meilleure qualité de gel. En tout cas, le gel ne s’applique que sur les pointes ; l’application de gel sur le cuir chevelu peut entraîner la formation de pellicules après une utilisation de longue durée. Et une fois que le gel sèche et que les cheveux durcissent, vous ne pouvez plus les remodeler. Une règle s’applique au gel (et à tous les produits coiffants) : utilisez-le avec modération. Commencez par une petite quantité et si cela ne suffit pas, rajoutez-en un peu. Autre conseil : appliquez du gel sur cheveux humides pour plus de fixation ! Exemples : Classic Gel de Keune 18.21 pour homme.
Le pouvoir des poudres
Les poudres sont une innovation fantastique. Une « innovation » ? Pas tout à fait. Marie-Antoinette les avait découvertes il y a déjà des siècles et, il y a vingt ans, on utilisait tous du shampooing sec. Le shampooing sec de l’époque apportait certes du volume, mais blanchissait aussi le cuir chevelu. Les nouveaux produits à base de poudre n’ont pas ces inconvénients grâce aux nouveaux ingrédients : poudre de gypse, silicates, poudre de riz, talc, poudre sèche, etc. Il s’agit là d’une nouvelle technologie très ingénieuse, car la poudre ne s’agglomère pas et reste sèche. Elle s’utilise directement, y compris sur les cheveux longs. Déposez-en sur le bout des doigts et frictionnez les cheveux à la racine pour obtenir un volume naturel. Le cheveu ne graisse pas ; vous pouvez laisser la poudre en place plusieurs jours et ainsi profiter plus longtemps de votre coiffure. Il existe actuellement des poudres de finition sous forme de poudre libre et de spray. Exemples : Dry Powder Volume Paste d’Eleven.

L'approche douce des produits bienfaisants

La douceur d’une crème
La crème capillaire est idéale pour protéger et soigner les cheveux. Elle peut être utilisée après le shampooing sur cheveux essorés, mais elle est aussi agréable au toucher sur cheveux secs. En outre, elle est appréciée par tous les clients pour la brillance et l’aspect soigné qu’elle confère aux cheveux. Il existe une crème capillaire différente pour chaque type de cheveux, alors choisissez celle qui convient au type de cheveux du client devant vous. Citons par exemple des crèmes pour cheveux bouclés ou des crèmes pour coiffures lisses. La crème est idéale pour les cheveux mi-longs à longs. Après l’avoir répartie sur l’ensemble des cheveux, vous pouvez procéder au brushing ou au lissage. Exemples : Keratin Nourishing Cream d’KSI, Smoothing Cream de Gold.
Sprays brillance
Le spray brillance est un véritable incontournable dans le domaine des produits de soins capillaires. Les personnes qui ont les cheveux secs et ternes, par exemple après des vacances au soleil, peuvent appliquer un spray brillance pour rendre aux cheveux leur éclat de santé. Il s’utilise également sur les cheveux bouclés qui ont tendance à frisotter, mais il est aussi très utile sur les cheveux lisses sensibles à l’électricité statique. Si les sprays brillance ne contenaient auparavant que de l’huile, ils sont aujourd’hui formulés à base de silicones et d’huiles « novatrices », comme huile d’argan et de marula, qui conviennent aussi aux cheveux longs. Tantôt brillantes, tantôt matifiantes, les huiles déposent un film sur le cheveu et pénètrent entre les écailles de la cuticule pour égaliser la surface capillaire. En outre, un spray brillance contient souvent de minuscules fragments garants d’une belle réflexion de la lumière sur le cheveu. Exemples : Liquid Gold de Kitoko, Hair Spray de Gold.
Laque de finition
La dernière catégorie de produits est celle des produits de finition, principalement composée de laques et de sprays, déclinés en variantes grasses et non grasses. Auparavant, les laques formaient une croûte au-dessus du cheveu. Cette époque est révolue. Les dernières innovations mettent en œuvre des sprays classiques, avec ou sans gaz aérosol. Un peu plus humides, ces derniers ne graissent pas. Les laques et aérosols classiques sont toujours aqueux. Les laques ont tendance à alourdir quelque peu les cheveux fins. Les sprays modernes diffusent une fine brume et leur conditionnement a été optimisé : s’ils ne se vaporisaient autrefois que verticalement, ils s’utilisent aujourd’hui de bas en haut et en oblique. Autre conseil à donner au client : ne vaporisez pas de trop près. Les femmes sont nombreuses à tenir la bombe de laque trop près de leurs cheveux et n’obtiennent dès lors pas l’effet désiré. » Exemples de sprays : Man Made Hairspray de Keune 18.21, Color Protection Veil d’O way, L’anza Airpaste.

Sylvia Silvester

Pin It on Pinterest