Après des années placées sous le signe des cheveux lisses, voilà qu’est arrivé le moment de la nouvelle boucle ! Il était temps, car les boucles sont synonymes de séduction, de féminité, mais aussi d’entrain, de mouvement et d’élégance.

Vivre avec des boucles

Il n’y a pas un seul endroit sur Terre où l’on ne trouve pas de cheveux bouclés. Les boucles sont présentes dans tous les groupes ethniques, même chez les Asiatiques, où les cheveux noirs et raides dominent. En Afrique, par contre, les cheveux bouclés ou crépus courent les rues. Le pourcentage précis de cheveux bouclés et de cheveux lisses au sein de la population internationale est toutefois inconnu. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : LA boucle n’existe pas. Les chevelures bouclées et ondulées se déclinent sous toutes les formes. La plupart des personnes aux cheveux bouclés ont plus de poils sur le caillou que leurs homologues aux cheveux lisses. Et plus on descend vers le sud, plus les cheveux bouclés sont drus. Les médecins ne sont pas unanimes quant à leur caractère héréditaire. En effet, il est parfaitement possible que deux personnes aux cheveux lisses aient un enfant doté d’une belle crinière bouclée, et inversement. Les boucles sont génétiquement déterminées par la forme du follicule présent dans le cuir chevelu.

Voici les types de follicules qui déterminent la forme du cheveu :
* Follicule plat : cheveux bouclés
* Follicule circulaire : cheveux lisses
* Follicule rectangulaire : cheveux crépus

La racine des cheveux bouclés a quant à elle la forme d’un club de golf, ce qui donne lieu à une fibre capillaire irrégulière en spirale, contrairement aux cheveux lisses, dont la racine a la forme d’une cravache.
Fait amusant, le gène des boucles est dominant. En d’autres termes, il devrait y avoir de plus en plus de têtes bouclées au sein de la population mondiale.

Aspects sociaux et psychologiques des boucles

Au cours de l’histoire, les boucles ont eu toutes sortes de connotations. Les femmes aux cheveux bouclés seraient ainsi plus romantiques, plus gaies et plus libérées. Les boucles sont synonymes de danse, de mouvement, de souplesse, de fantaisie, de féminité, de séduction, de conscience de la mode, etc.
Quelles que soient ces connotations, une chose est sûre : les femmes aux cheveux bouclés souhaitent plus souvent en changer la structure que celles qui ont les cheveux lisses. Elles sont unanimes sur le fait que les cheveux lisses offrent davantage de possibilités de coiffage que les boucles. C’est bien entendu absurde, mais les boucles sont hautement déterminantes pour le look : donnez une coiffure lisse d’une autre couleur à une personne bouclée et vous la reconnaîtrez à peine (pensons aux rôles de l’actrice Nicole Kidman, qui est passée des boucles blond clair aux boucles roux flamboyant, en passant par une coiffure lisse et foncée, etc.).
Un autre aspect des cheveux bouclés, c’est qu’ils nécessitent plus de soin et d’attention que les cheveux lisses. Si une femme aux cheveux lisses peut, avec une bonne coupe, se coiffer très rapidement et sans effort le matin, les femmes bouclées prennent beaucoup plus longtemps pour dompter leur chevelure ou réaliser la mise en forme souhaitée.

L’évolution de la boucle à travers les siècles

Au fil des siècles et des différentes civilisations, la boucle est restée un signe distinctif de beauté, tant chez les hommes que chez les femmes. Les fresques, peintures murales et statues ancestrales – au temps des pharaons, d’Alexandre le Grand, des Perses, des Gaulois, des Vikings ou encore des Celtes – témoignent de la grande importance des boucles à l’époque. Tantôt lâchées, tantôt tirées et attachées, parfois décorées de peignes, de pinces, d’un diadème en métal précieux ou d’un bandeau en tissu, parfois courtes, mais le plus souvent longues à très longues : les boucles ont toujours fait partie de l’histoire de la femme et de la mode. Symboles de puissance et d’émancipation, elles sont souvent le privilège de femmes rebelles et persévérantes.
Les boucles ont aussi été un moyen d’expression sociale et politique tout au long de l’histoire.
La Renaissance est le théâtre d’une révolution intellectuelle, culturelle, philosophique et religieuse, qui a entraîné avec elle des changements d’habitudes capillaires. Les coupes d’alors reflétaient l’aspiration à l’indépendance qui caractérisait cette période. Hommes comme femmes avaient les cheveux longs, avec une préférence pour les boucles lâches. La Renaissance était aussi l’époque des perruques excentriques et farfelues, qui pouvaient parfois mesurer plusieurs mètres de haut. À la cour, les boucles étaient à la pointe des tendances. Aliénor d’Aquitaine fut un personnage central des royaumes de France et d’Angleterre. Toujours élégante avec ses cheveux bouclés, elle joua un rôle politique important dans l’Europe du Moyen Âge. Les reines Juliana des Pays-Bas et Élizabeth II d’Angleterre n’ont jamais eu les cheveux autrement que bouclés.

La boucle, un phénomène de mode

À travers l’Histoire, les femmes (et les hommes !) ont mis leurs boucles à profit pour exprimer toutes sortes de phénomènes de mode. Depuis le début du XXe siècle et l’invention de multiples solutions pour boucler ou simplement lisser les cheveux, le mouvement des « boucles à la carte » a vu le jour : tantôt tendance et branchées, tantôt retombées dans l’oubli. Bref, un cycle de mode sans fin. Sous l’influence de la mondialisation et de la libéralisation des tendances mode, les femmes d’aujourd’hui n’ont que faire des modèles emblématiques, de la mythologie grecque à la Vénus de Botticelli, ou encore des coupes osées des années 70 et 80. Les boucles ne cessent d’être un symbole de liberté. Fortes de leur énergie et de leur liberté d’expression virevoltante, elles s’opposent de plus en plus aux conventions sous le couvert des devises « vive la liberté ! » et « soyez vous-même ! ». C’est ce qui explique l’omniprésence des femmes puissantes aux cheveux bouclés : dans les défilés, sur les blogs, dans les festivals ou les films, etc.

Vivre avec des boucles : structure et entretien

Dès leur plus jeune âge, les femmes bouclées apprennent à dompter leur chevelure et sont en quête permanente d’astuces ingénieuses : « Comment dormir avec mes boucles sans que cela vire au cauchemar ? Quelle coupe correspond le mieux à la forme de mon visage ? Quelle est la meilleure façon de sécher mes boucles ? Les chignons sont-ils compatibles avec les cheveux bouclés ? » C’est précisément parce que les cheveux bouclés ont leur mode d’emploi que Kérastase a écrit un ouvrage sur tous leurs aspects. Une véritable ode à la boucle ! (The Book of Curls, disponible chez Kérastase en format PDF) Un chouette outil pour tous les coiffeurs qui veulent donner les bons conseils à leur clientèle aux cheveux bouclés.
Les glandes sébacées du cuir chevelu sécrètent du sébum de manière continue. Cette substance grasse a pour but de préserver la souplesse et l’aspect lisse des cheveux. En raison du mouvement naturel de la chevelure, le sébum se répand lentement sur les longueurs. S’il se répartit aisément sur les cheveux lisses, la forme elliptique des boucles l’empêche cependant d’atteindre les pointes. Résultat : les cheveux deviennent vite poreux, ternes et plus sensibles aux frisottis.
On pense souvent que les boucles africaines sont plus grasses que les boucles des contrées plus nordiques, mais c’est faux. Si l’eau a tendance à perler sur les cheveux africains, c’est parce que ceux-ci ont des cuticules (couches composées d’écailles) plus compactes, ce qui les rend plus déperlants. L’eau et autres liquides ne pénètrent pas si facilement les cuticules et restent donc simplement à la surface du cheveu. Cela signifie que les cheveux résistants retiennent mieux l’hydratation et sont tout simplement en meilleure santé.
La fibre (partie interne du cheveu) se compose, chez les cheveux bouclés, de cellules enchevêtrées, contrairement aux cheveux lisses, dont les cellules sont parfaitement ordonnées. L’épaisseur de la cuticule des cheveux bouclés est irrégulière. Par conséquent, des zones plus fragiles peuvent apparaître au point de pivot de la boucle, là où la fibre est plus fine.
À l’instar d’un foulard en cachemire des plus délicats, les cheveux bouclés ont besoin du soin maximal, notamment sur le plan du shampooing. Le film hydrolipidique constitue la barrière naturelle de la fibre capillaire, mais sur les cheveux bouclés, celui-ci est fin et irrégulier. C’est pourquoi un shampooing ordinaire risque de les abîmer, ce qui se traduira par un film protecteur affaibli et une fibre capillaire terne et rigide. En outre, la finesse des boucles exige une approche délicate. Les shampooings traditionnels répétés entraînent le frottement, l’ennemi no1 des cheveux bouclés. Le frottement rompt la cohésion au cœur de la fibre capillaire, ce qui déforme la structure naturelle de la boucle. Résultat : les cheveux sont indomptables et sujets aux frisottis.
Un shampooing classique se compose essentiellement de détergents. Ce type de produit ne convient pas aux cheveux bouclés, car il élimine trop de sébum, si bien que les cheveux se dessèchent et se raidissent. Kérastase a mis au point le Cleasing Conditioner, une nouvelle formule qui allie une douce action lavante et des principes bienfaisants. Cette formule sans sulfates ni silicones préserve la beauté des cheveux et consolide la fibre capillaire affinée. La texture lisse gaine la fibre d’un film protecteur bienfaisant pour prévenir le frottement. Parfaitement hydratées et définies, les boucles sont pleines de vitalité.

Science nouvelle

Toutes les femmes, de la danseuse professionnelle à la femme d’affaires, souhaitent arborer une chevelure parfaite au mouvement naturel. En 2014, Kérastase a créé un nouveau modèle en étudiant les cheveux en mouvement. Pour ce faire, la marque a utilisé une machine appelée ‘Move Hair’, capable d’analyser des milliers de paramètres du mouvement capillaire. L’analyse ne s’arrête pas là : elle se penche désormais sur les cheveux bouclés qui ont besoin d’être maîtrisés tout en conservant leur beauté. Grâce à cette nouvelle approche, Kérastase est parvenue à définir le profil parfait d’une boucle en se basant sur deux paramètres importants : la définition et la coiffabilité. La fibre capillaire d’une boucle bien dessinée possède une cohésion parfaite, gage d’une définition exceptionnelle. Cette unité est le résultat de points de pivot réguliers.

Pourquoi les boucles sont-elles attrayantes ?

Les femmes aux cheveux lisses rêvent d’avoir des boucles. Il ressort d’un sondage que plus de 80 % des femmes aux cheveux lisses préféreraient avoir des cheveux bouclés. Et même si le miroir renvoie à votre cliente un reflet lourd de reproches quand elle est mal coiffée et que celle-ci ne voit, sur le moment, que les imperfections, les boucles sont toutefois fantastiques à travailler pour le coiffeur. Chaque boucle est unique. Cette grande diversité représente à la fois un défi pour le coiffeur créatif et un ravissement pour l’œil.
Quelques avantages des boucles ?
• Les cheveux bouclés sont généralement plus épais que les cheveux lisses.
• Les boucles assurent une excellente protection naturelle du cuir chevelu contre les coups de soleil.
• Chaleur et emploi du temps chargé ? Les boucles se laissent coiffer rapidement avec un simple crayon !
• Les boucles graissent moins vite que les cheveux lisses.
• Les boucles attirent davantage les regards que les cheveux lisses.
• Le premier cheveu gris est quasiment imperceptible dans une crinière pleine de boucles.
• La coloration des boucles permet plein de fantaisies.

Les boucles en pratique

Kattia Solano est coiffeuse professionnelle à New York depuis plus de vingt ans. Elle est la seule femme à avoir été récemment classée par Allure Magazine dans le top 4 des coiffeurs de Manhattan. Depuis l’inauguration de son Butterfly Studio en 2001, elle s’est attiré de nombreux fans grâce à son savoir-faire dans le domaine des textures capillaires, à sa connaissance des tendances et de la culture pop, à son charisme discret et à son talent inné.
Nous lui avons posé quelques questions à propos des cheveux bouclés : « Avez-vous beaucoup de clients aux cheveux bouclés ? Quels sont leurs principaux besoins ? Est-il plus difficile pour un coiffeur de coiffer les cheveux bouclés ? »
KS : « Oui, car je trouve génial de pouvoir travailler avec différentes textures. Je montre à mes clients comment ils peuvent traiter leur texture capillaire et comment ils peuvent l’adapter à l’aide d’un sèche-cheveux ou d’appareils chauffants. Les principaux besoins consistent à veiller à ce que les boucles conservent leur glisse et leur douceur. Certains coiffeurs se laissent intimider par la texture des boucles. Ils ont une approche réductrice. Lorsque l’on travaille des cheveux bouclés, il faut aborder la forme, la coiffure et la coupe avec une ouverture d’esprit. Il faut apprendre à travailler avec la nature ! »
Le conseil de Kattia pour les cheveux bouclés : l’hydratation est le maître mot pour préserver la glisse et la douceur des boucles. En outre, il ne faut jamais brosser des boucles une fois sèches, au risque que les soies de la brosse altèrent leur forme naturelle.

À chaque forme de visage sa coupe idéale

Chaque visage a sa beauté propre. Le coiffeur est le partenaire idéal pour choisir une coiffure qui sied à la forme du visage du client. Certaines règles de base doivent être respectées selon la forme du visage. Une coupe adaptée à la morphologie du visage met en valeur la beauté des cheveux et le look dans son ensemble. Et grâce aux tendances actuelles, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. En outre, la coupe détermine le tombé des boucles. Pour la texture, le coiffeur peut utiliser la technique du piquetage. Celle-ci préserve la structure des boucles et leur donne la forme souhaitée.
Visage carré : cette forme de visage est allongée et anguleuse et s’apparente à un carré, mais avec une longueur marquée. Les coupes mi-longues et longues sont ici idéales, mais avec une frange rebelle subtile au lieu d’une frange structurée. Optez pour de longues boucles souples pour créer un effet de volume et du mouvement.
Vous souhaitez donner une allure plus féminine à un visage carré ? Optez dans ce cas pour une coupe structurée à la base, mais n’apportez pas trop de définition au look final.
Les coupes longues sont idéales pour un visage carré.
Les boucles sur toute la longueur adoucissent le visage. Vous pouvez donc dissimuler une mâchoire prononcée avec des boucles rebelles et atténuer naturellement le volume du cadre du visage. La coupe à hauteur d’épaule est idéale.
Peut-être pensez-vous qu’un visage rond est un point faible, mais détrompez-vous. Un visage aussi long que large est doux et forme la base de multiples coupes. La coupe bouclée idéale est une coupe au bol courte, comme celle du mannequin américain Arizona Muse : son visage est encadré, tandis que les courbes de ses joues sont en équilibre avec le mouvement de ses boucles.
L’ovale est la forme idéale pour les coiffeurs. La coupe ne doit pas cacher, mais dévoiler le visage. Toutes les coiffures vont à un visage ovale, même les courtes. Choisissez une coupe qui souligne cette forme de visage harmonieuse : une coupe garçonne accompagnée d’une frange courte texturisée qui contraste avec les boucles ou un effet ondulé de style rétro pour encadrer le visage.

Dormir avec des boucles

Conseil important pour toutes les femmes aux cheveux bouclés : optez pour une taie d’oreiller en soie ou en satin. Ce petit truc remonte au temps d’Élisabeth de Bavière (Sissi l’impératrice). Une taie en soie ou en satin prévient le frottement, ce qui empêche les boucles de s’abîmer ou de casser. Une princesse à la crinière bouclée des temps modernes mérite bien de voyager au pays des rêves sur un oreiller doux et brillant, non ?
Remerciements à Kérastase et The Book of Curls. Disponible en format PDF chez Kérastase (www.kerastase.com).

Pin It on Pinterest