Source Essentielle de L’Oréal Professionnel

À la source de chaque salon

Le client est la raison d’exister de chaque salon. Et dans un monde en constante évolution, le client est demandeur. L’Oréal Professionnel a amorcé un retour à la source : Source Essentielle met non seulement en œuvre des ingrédients naturels, mais minimise également l’empreinte écologique. Le salon devient la source où le client vient recharger son flacon de shampooing.

La meilleure façon de protéger la planète du plastique, c’est d’arrêter de le produire ! Ce que ne cesse de répéter Boyan Slat, le jeune Néerlandais qui tente de nettoyer le vortex de plastique (2 fois plus grand que la France) qui flotte dans l’océan Pacifique. Une initiative gargantuesque à laquelle vous et moi pouvons contribuer.

Cependant, Rome ne s’est pas construite en un jour. Depuis plusieurs années, L’Oréal Professionnel travaille sur un projet « écologique » international dans le cadre duquel la marque revoit toutes les composantes, tous les maillons de la chaîne de production : de l’innovation à la commercialisation, en passant par la fabrication et la distribution. Avec 42 sites de production dans le monde et 4,54 milliards de résultat d’exploitation, L’Oréal ne peut ignorer la planète. Jusqu’à présent, elle s’y est prise plutôt discrètement, parce qu’elle souhaite aller au cœur de chaque problème et cela prend du temps.
Mais l’inverse est aujourd’hui un fait. Contrairement à l’industrie alimentaire, la marque n’a pas attendu la politique pour produire, conditionner et distribuer « plus propre », et pour éduquer le client, qui reste le plus gros pollueur. Le coiffeur est bien placé pour discuter directement du développement durable avec le client. Personne ne se voit accorder autant de temps de la part du client pour transmettre son message écologique.

Formules performantes
« Le client est demandeur, dit Bart Dewandeleer, et de poursuivre : l’écologie est l’affaire de tous et le coiffeur y est confronté au quotidien. Grâce à Source Essentielle, il peut le faire d’une manière très simple, mais sans l’étiquette des chaussettes en laine de chèvre d’antan. Les produits Source Essentielle (4 shampooings, 2 après-shampooings, un baume et une huile brillance) sont transparents : ingrédients naturels, formules performantes, parfums agréables et packaging esthétique. » Les flacons carrés – contenu maximal, emballage minimal – renferment un liquide transparent incorporé d’inclusions végétales. Selon l’action ciblée, la formule est enrichie soit de fleurs de souci, soit de fleurs de lavande ou de feuilles d’acacia en suspension. Un double exploit d’inclusion végétale grâce à la gomme gellane, gage d’une œuvre d’art en flacon. Les formules véhiculent un message de bien-être tout en prenant soin de la planète. À chaque recharge, vous économisez 14 grammes de plastique. Toutes les deux recharges, c’est l’équivalent d’un flacon vide qui est économisé.

Production durable et transparente
Ces flacons carrés transparents peuvent, si vous le souhaitez, s’exposer côte à côte en salon pour former un mur de produits éloquents. Le matériel de point de vente devient alors superflu. « Les flacons contiennent 96 % d’ingrédients naturels, mais 4 % restent nécessaires pour garantir la conservation et les qualités sensorielles, poursuit Bart avec enthousiasme. Source Essentielle est une « œuvre en chantier », à laquelle L’Oréal Professionnel continue de travailler au quotidien. Le fait que le client doive retourner au salon pour recharger son flacon donne au coiffeur une nouvelle occasion d’engager le dialogue. En plus de ses services de coupe, le coiffeur peut aussi parler de la nouvelle coloration végétale et végétalienne Botanéa. Le coiffeur qui souhaite travailler avec Botanéa doit suivre une journée de formation, puis télécharger l’application qui lui permettra de faire les bons choix avec le client. »

Ensemble, pour une planète plus propre
« Depuis 2005, L’Oréal travaille sur ce projet ambitieux dans le but non seulement de proposer des produits écologiques, mais aussi de contrôler tous les maillons de la chaîne de production, du conditionnement à la commercialisation, en passant par la distribution. Parmi toutes marques confondues, L’Oréal va devenir une entreprise plus « verte » et ainsi contribuer à une planète plus « propre » », souligne Brigitte Bekaert, Director Corporate Communications, Sustainability, Philanthropy & Public Affairs.

« Sharing Beauty with All est un premier engagement qui a vu le jour en 2013 déjà, mais nous n’avions pas l’intention de nous arrêter là. Ce n’était que le début. De nombreux autres défis ont été fixés pour 2020, mais aussi pour 2025. Nous allons même si loin que chaque nouveau projet soumis par le service marketing doit répondre à tous les critères de SPOT*. Il s’agit d’un programme entièrement numérisé qui passe au crible « écologique » toutes les étapes du processus de conception produit. Un produit modernisé doit être plus « vert » que la version précédente et un nouveau lancement doit être écologique sur toute la ligne. L’évaluation est réalisée selon un système de points. Si la proposition ne répond pas aux critères, l’idée ne sera pas retenue. Mais nous passons à la vitesse supérieure avec notre slogan « with all ». D’une part, nous investissons beaucoup de temps et d’énergie pour encourager tous nos fournisseurs à collaborer et à penser durable. D’autre part, nous voulons également impliquer les consommateurs dans notre initiative. C’est pourquoi une grande attention est aussi accordée aux projets sociaux dans le but de convertir la prise de conscience en actions. De cette façon, nous contribuons tous ensemble à un monde meilleur et, à long terme, à une société plus saine à tous les égards, y compris au sein de notre entreprise. »

*Sustainable Product Optimisation Tool

Pin It on Pinterest