Toujours plus de couleurs dans les cheveux… Une mode que l’on voyait venir depuis un petit temps. Mais jusqu’où peut-on aller ? Très loin, si l’on en juge par le ‘pixel hair’ – la nouvelle tendance de coloration numérique – et par les couleurs arc-en-ciel. Pour ce qui est de la qualité des colorations, on n’arrête pas le progrès !

Après le look ombré, le bronde et les cheveux arc-en-ciel, voici venu le temps de la surprenante tendance du ‘pixel hair’. Le ‘pixel hair’ s’articule autour d’une coloration qui reproduit des motifs semblables aux pixels à partir de nuances contrastantes. Le premier coiffeur à avoir émis l’idée d’une coloration pixellisée n’est autre qu’Angelo Seminara, un artiste international plébiscité. Très vite, d’autres variantes ont suivi et, assez bizarrement, le concept a surtout décollé en Espagne. Alors que tout le monde pensait que la coloration pixellisée n’était qu’une tendance éphémère, Ludovic Beckers et Sara Lismont – chefs de l’équipe House of Artistry à Maaseik – l’ont importée en Belgique. Créateur international pour Redken New York, Ludovic est surtout connu pour son invention du peigne de coupe courbe et pour ses coupes ‘de pointe’. Sara se concentre surtout sur la couleur. Ensemble, ils cherchaient une nouvelle manière de passer de l’effet ombré, surtout, aux racines pixellisées. L’effet est inédit et très facile à porter. Cette technique exige la plus grande précision de la part du coiffeur. C’est en effet un art de colorer les cheveux couche par couche en petits et gros pixels et de faire en sorte d’obtenir un motif en blocs transparent. Le mouvement des cheveux donne même lieu à un effet psychédélique, voire kaléidoscopique. Le ‘pixel hair’ est réalisable sur toutes les têtes, quelles que soient la longueur ou la couleur des cheveux : rose, vert, bleu, lilas, orange ou blanc. Mais, bien entendu, ce n’est pas la seule tendance de l’automne. Quelques spécialistes répondent à nos questions.

Quelles sont les nouvelles tendances en matière de coloration ?

« Les cheveux sont généralement la caractéristique physique la plus précieuse pour une femme, ainsi qu’un moyen d’exprimer sa personnalité, dit Marly van den Dungen, conseillère technique pour Keune Haircosmetics Belgium. Chez Keune, nous mettons un point d’honneur à souligner la beauté intérieure et naturelle de chaque individu ; chaque client dévoile ainsi sa véritable beauté. De plus, nous partons du principe que si quelqu’un souhaite changer de couleur de cheveux, celle-ci doit être plus belle que sa couleur naturelle. Les tendances ont bien entendu un rôle à jouer, mais une couleur doit avant tout mettre en valeur l’apparence et la personnalité. Les techniques que nous utilisons fréquemment pour sublimer la couleur des cheveux sont : le ton sur ton, la tendance ‘embrace your grey’ et le balayage. En utilisant plusieurs nuances ton sur ton, on donne vie à la chevelure. Regardez autour de vous : les gens ont rarement une couleur de cheveux uniforme de nature, ce qui paraît au final tout sauf naturel. En colorant les cheveux avec une association de nuances bien choisies et proches en termes de tonalité, vous donnerez du mouvement aux cheveux sans qu’ils paraissent colorés. Une distinction très importante. Enfin, tout le monde peut se colorer les cheveux dans une certaine couleur uniforme, mais pour appliquer joliment plusieurs tons, l’expérience du coiffeur est une condition sine qua non. La tendance ‘embrace your grey’ consiste à accepter votre couleur de cheveux naturelle et éventuellement à l’accentuer. Les cheveux gris ne doivent pas forcément être colorés complètement. Mieux encore : ils peuvent faire partie de votre couleur ! Les cheveux gris sont sublimés avec des mèches claires et foncées subtiles minutieusement appliquées. Une tendance qui existe depuis un moment, mais qui est toujours très appréciée et convoitée, c’est le balayage. De nos jours, on entend par ‘balayage’ une technique de coloration à main levée, et donc plus le balayage classique appliqué à l’aide de papier à mèches. L’effet de cette technique de balayage est un dégradé de couleur partant d’une racine foncée vers des pointes plus claires. Une excellente technique de balayage ne coule pas de source, mais exige un savoir-faire et des connaissances solides en matière de coloration. » Peter Vanhamel, Brand.Specialist pour Kevin.Murphy & Color.Me, est lui aussi d’avis que des tendances connues vont resurgir : « Je pense que, cet automne, nous allons voir défiler certaines tendances que nous connaissions déjà. Citons notamment le ‘bronde’ ou les célèbres nuances pastel grisées. Comme de nombreuses tendances, celles-ci connaissent une progression naturelle lorsque les gens commencent à se lasser, mais ces derniers ne veulent cependant pas trop s’éloigner du concept initial. »
D’autres marques ou fabricants voient, quant à eux, les choses avec un peu plus d’extravagance. « Cet automne sera dominé par trois grandes tendances, prédit Tom Sneppe, Academy Manager BeLux de Schwarzkopf Professional (responsable des formations pour le BeLux) : ‘Athleisure’, ‘Genderless’ et ‘Coolblondes’. ‘Athleisure’ met surtout l’aspect sportif en avant. Pour cette tendance, que nous retrouverons principalement chez les YUCCIES (Young Urban Creatives – jeunes urbains créatifs), nous avons rehaussé des tons froids d’accents de rouge. La deuxième tendance est en partie masculine, en partie féminine et peut s’associer avec un look&feel androgyne. Il s’agit d’un look froid pour les anticonformistes à l’identité changeante. Citons notamment des tons froids et foncés mariés à un accent bleu ou plutôt des blonds froids. La troisième tendance s’articule autour des Coolblondes. Les blonds froids seront plus ‘hot’ que jamais. Intemporelle, élégante et raffinée : voilà qui décrit à merveille cette tendance. »
D’autres marques adhèrent également à la tendance des nuances bleutées. « Les tons denim ont vraiment la cote, dit Miranda Van Rossem, marketing manager pour Joico Belgium. Le gris argenté cède la place à une variante fumée. Les pastels se frayent eux aussi un chemin vers le grand public. Le dénominateur commun : le ‘délavé’. En d’autres termes, les nuances sont pures et intenses, mais l’effet est ‘passé’. »
« La tendance du moment est en effet colorée, mais a un pendant de nuances aussi naturelles que possible, rehaussées d’un max de reflets, dit Nico Niessink, directeur de L’ANZA Benelux. Ces reflets sont appliqués après la coupe, afin que la couleur et la coupe forment un ensemble adapté au visage. »
Céline Soto-Perez, directrice marketing de L’Oréal Professionnel, adhère elle aussi à la tendance haute en couleur : « Actuellement, la couleur est super tendance sous tous ses aspects. Du blond platine au gris, en passant même par les teintes pastel. Les couleurs de l’arc-en-ciel deviennent aussi tout doucement une véritable tendance. »

Quelles sont, selon vous, les autres nouvelles tendances dans le domaine des produits de coloration capillaire ?

« Précisément parce que les tendances couleur sont extrêmes pour le moment et que les cheveux sont dès lors soumis à rude épreuve, la toute dernière tendance n’est autre qu’un nouvel additif à incorporer au mélange lors des colorations, mèches et décolorations, qui protège les ponts disulfures du cheveu, affirme Céline Soto-Perez. Smartbond est la plus récente innovation de L’Oréal Professionnel et son nom est éloquent : il s’agit d’un produit intelligent qui protège et consolide ces ponts. » Les ponts disulfures sont des liaisons entre les chaînes kératiniques qui assurent la cohésion et la solidité de la fibre capillaire. Smartbond contient un acide maléique, qui, d’une part, diminue la sensibilité aux alcalins (vu ses propriétés acides), si bien que les liaisons solides sont protégées, et, d’autre part, il resserre les ions tel un étau pour préserver les liaisons fragiles. « Grâce à cette innovation, le coiffeur peut satisfaire les souhaits de couleur même les plus extrêmes de sa clientèle en toute sécurité (de brun à blond ou inversement), même si un résultat créatif est visé (rose, bleu, etc.). Smartbond peut également être utilisé pour proposer aux dames un premier service de coloration en toute sécurité. » Les cheveux sont forts et éclatants de santé, comme s’ils n’avaient subi aucun service technique.
« Actuellement, l’accent est mis sur la recherche de substituts de PPD, dit Nico Niessink. Cet ingrédient est indispensable, surtout pour obtenir des teintes foncées, mais il est aussi à l’origine de la plupart des allergies. On retrouve aussi du PPD dans les colorations naturelles. Il existe des substituts sur le marché, mais ceux-ci doivent être mis en œuvre dans des quantités telles qu’ils sont probablement encore plus néfastes que les PPD. »
« Une évolution constante dans le domaine des colorations capillaires, c’est la composition toujours plus naturelle et bienfaisante des produits, dit Marly van den Dungen. La gamme Keune So Pure Natural Balance Color en est un bel exemple. Il s’agit d’une ligne pure de plus de cinquante nuances miscibles sans ammoniaque, à la formule nourrissante exclusive à base de noix de coco, enrichie en huile d’argan et en phytokératine. Les arômes délicieux et naturels de jasmin et de bois de santal procurent une sensation de détente et de bien-être. »
« De plus en plus de marques se rendent compte que les senteurs doivent surtout être agréables, fraîches et neutres, dit Miranda Van Rossem. On donne ainsi l’impression d’une couleur douce, pas trop agressive. Les parfums trop puissants ne paraissent pas orthodoxes. »

Quelle est, selon vous, la meilleure innovation récente en matière de coloration capillaire ?

« L’année dernière, nous avons commercialisé Fibreplex – la nouvelle technologie Fibre Bond, dit Tom Sneppe. Grâce à cette technologie, nous sommes en mesure de protéger les cheveux pendant une coloration, une décoloration ou un balayage, si bien que le risque de dégâts capillaires est réduit de 94 %. Cette technologie va aussi de pair avec une gamme de soins pour la maison. »
« Je pense surtout qu’il y a une volonté incessante de créer la coloration la plus ‘naturelle’, dit Vanhamel. L’innovation la plus révolutionnaire en matière de colorations capillaires – unique au monde – n’est autre que la ‘Molecular Couple Guarantee’ de la gamme Color.Me de Kevin.Murphy. Cette technologie permet de coupler des molécules colorantes positivement et négativement chargées en les comptant. Les autres marques procèdent à cette étape en les pesant. Par conséquent, certaines molécules non appariées subsistent. Ces molécules libres risquent alors notamment d’entraîner des réactions allergiques et des irritations cutanées. Elles sont non seulement mauvaises pour la santé, mais aussi pour l’environnement. En matière de ‘couverture des gris’, le client Color.Me peut bénéficier d’une technologie micropigmentaire. Les micropigments optimisent la pénétration au cœur de la tige capillaire, si bien qu’ils assurent une meilleure couverture des gris et prolongent la tenue de la couleur. »
« La principale innovation de la saison dernière pour L’Anza était le lancement de la High-Impact Dye Technology, explique Nico Niessink. Cette technologie tire parti de la toute nouvelle génération de colorations directes et est mise en œuvre dans notre toute nouvelle ligne couleur Vibes. Nous considérions la tenue de ces colorations directes comme impossible, mais elles ont conquis les consommateurs, tant sur le plan de la tenue que de la convivialité. Ce que vous voyez, c’est ce que vous obtenez ! En septembre, L’Anza lancera deux produits très innovants pour une utilisation salon sous le nom de Color Attach. L’avant et l’après-soin veillent à ce que le cheveu absorbe jusqu’à 54 % de pigments en plus et à ce que ceux-ci soient littéralement ‘scellés’. Le résultat ? Des couleurs plus denses et plus profondes et une meilleure tenue. »
« La meilleure innovation dans le domaine des colorations capillaires, c’est ‘Inoa high resist de L’Oréal Professionnel’, dit Céline Soto-Perez. Les femmes se lavent les cheveux de plus en plus souvent. Par conséquent, les couleurs s’estompent plus vite ou, si des couleurs froides sont souhaitées, les sous-tons (fonds de décoloration) chauds se manifestent plus rapidement. ‘Inoa High Resist’, synonyme de couleurs longue tenue et d’un fond de décoloration maîtrisé, apporte la solution au problème. »

Existe-t-il d’autres nouveaux ingrédients ou nouvelles méthodes qui prolongent la tenue des colorations capillaires, limitent les irritations ou n’abîment pas les cheveux ?

« Les colorations capillaires sont toujours un compromis, dit Nico Niessink. D’une part, nous voulons de la tenue, mais nous souhaitons aussi, d’autre part, pouvoir changer facilement de couleur. Il est possible de réaliser des colorations qui ne s’estompent pas, mais cela signifierait qu’on ne pourrait pas non plus l’enlever comme on le voudrait. L’art est de prolonger le plaisir des colorations capillaires existantes qui s’enlèvent facilement. Il est ressorti d’une étude que 70 % de l’estompement de la couleur est dû à l’eau et, dans une plus large mesure, au shampooing. Cela semble très logique, et c’est le cas. En septembre, L’Anza commercialisera un produit inédit qui protège la couleur des cheveux pendant le shampooing. ‘Colorguard’ se vaporise simplement sur les cheveux avant le shampooing et empêche la couleur de s’estomper. Le consommateur profite ainsi plus longtemps de sa coloration. Ce même mois, L’Anza lancera également le produit pour cheveux colorés le plus innovant. Il s’agit ici d’un moyen révolutionnaire de modifier la réfraction de la lumière. La lumière est d’une certaine manière réfléchie par les cheveux. Par conséquent, les pigments qui y ont été appliqués ne sont pas visibles à 100 %. C’est comme si vous observiez une couleur à travers une vitre sablée. Au moyen de microprismes, L’Anza modifie la réfraction de la lumière, si bien qu’une plus grande quantité de pigments devient visible. La couleur est alors plus dense et plus intense. On peut comparer ce principe à un filtre de polarisation sur un objectif photo. Sans lui, il est impossible de photographier quoi que ce soit à travers une vitre. Muni de ce filtre, l’objectif empêche la réflexion de la lumière sur la vitre, si bien que vous parvenez à voir à travers. Color Illuminator de L’Anza élimine en grande partie le pouvoir réfléchissant des cheveux. La couleur est ainsi plus nette. Même une ancienne coloration paraîtra comme neuve après l’application du L’Anza Color Illuminator. C’est inédit ! »
« Avec sa nouvelle gamme Igora Royal Highlift, Igora Royal redéfinit la norme en matière de coloration, dit Tom Sneppe. La technologie Fibre Bond (que nous connaissons tous de la gamme innovante Fibreplex) est directement intégrée dans la crème colorante de ces nouveaux blonds froids illuminateurs, pour le service d’éclaircissement intense le plus sûr et le plus convivial qui soit. En association avec la gamme Fibreplex destinée à usage à domicile, nous proposons le service d’éclaircissement intense le plus bienfaisant du marché. Ce système fait pénétrer les principes actifs dans le cheveu, où ils enveloppent les ponts disulfures d’une couche protectrice. Grâce à cette fonction de ‘garde du corps’, les ponts disulfures sont préservés et le cheveu conserve sa force et son élasticité. »
« Les coiffeurs recherchent toujours le meilleur résultat couleur possible, sans abîmer les cheveux, affirme Marly van den Dungen. Avec le lancement de Keune Bond Fushion, cet objectif est désormais à portée de main. Ce système colorant révolutionnaire offre aux clients un service salon de première qualité, qui rend l’éclaircissement et l’illumination possible sans altérer la qualité des cheveux. Ce système répare et reconstruit les liaisons rompues et en crée même de nouvelles. Bond Fusion est un nouveau booster de liaisons révolutionnaire, accompagné d’un soin durant jusqu’à cinq fois plus longtemps*. Ce service soigne intensément les cheveux colorés, les fortifie et garantit un résultat longue tenue. La chevelure est facile à démêler et la casse est réduite de 43 %**. Voilà pourquoi Bond Fusion apporte une valeur ajoutée au service couleur. Bond Fusion élargit le champ des possibles en matière de coloration, tout en préservant la force et la santé des cheveux. Il peut s’utiliser sur tous les types de cheveux : européens, africains, traités thermiquement, colorés et naturels. En outre, il convient également aux services de transformation. Keune a non seulement créé Bond Fusion pour satisfaire les clients, mais aussi pour doper le chiffre d’affaires en salon. Consciente que le temps est précieux, Keune a veillé à ce qu’aucun temps de pose supplémentaire ne soit nécessaire, ce qui en fait un service encore plus facile à vendre. »
« LumishineTM, la toute nouvelle coloration de Joico à base de la technologie ArgiPlex en est un bel exemple, explique Miranda Van Rossem. La technologie Argiplex allie le pouvoir de trois complexes avancés pour réparer les cheveux et garantir une couleur irréprochable et étincelante. L’ingrédient clé est l’arginine. Alors que les colorations traditionnelles épuisent les réserves de cet acide aminé vital, LumiShine™ les comble à 100 %. Les cheveux sont immédiatement fortifiés et le risque de casse réduit. L’arginine transporte les molécules colorantes au cœur du cortex. Le résultat ? Une couleur longue durée. Enfin, l’arginine fait aussi office d’alcaliseur, si bien que la quantité d’ammoniaque peut être réduite au minimum, pour un plus grand confort du coiffeur et du client. » Un aspect non négligeable.

Pin It on Pinterest