« Greenery » a beau être la couleur Pantone de l’année, la question reste de savoir si le client belge est prêt et fin prêt à accueillir ce type de couleur arc-en-ciel dans sa chevelure. Quoi qu’il en soit, au vu de la multitude de tendances qui font leur apparition sur le marché, la coloration reste un moyen fantastique d’exprimer sa personnalité.

« Cette année, chaque femme peut être ‘tendance’, lance Aline Metzmacher, directrice commerciale et marketing chez In’Hair, en parlant des tendances en matière de coloration capillaire. Car si les tons métalliques, poudrés et les ombrés ont pris l’ascendant sur le marché, le retour du cuivré flamboyant ne peut pas être ignoré ainsi que la belle part de marché des blondes. En 2017, la différence est de mise et je trouve cela très bien. Chaque femme peut rester elle-même et être tendance ! Il en est d’ailleurs de même pour les hommes. Cheveux colorés, tempes grises ou poivre et sel, aujourd’hui les hommes ont eux aussi le choix. »

« Les blonds dans toutes leurs splendeurs, froids, neutres, beiges froids ou chauds, les pastels, mais cette fois avec de subtiles teintes d’accentuation, confie Ana Pavlic, Educator chez Keune Haircosmetics. Je pense que le marché belge n’est pas encore prêt pour les couleurs arc-en-ciel, et ce dans l’ensemble du pays. Le coiffeur n’y est pas encore familiarisé et ne proposera pas ce genre de nuances, qui sont d’ailleurs extrêmement complexes à conserver dans le temps. Par contre, les pastels sont plus simples à obtenir et à travailler. Ils sont également plus faciles d’entretien et bien entendu, vieillissent bien avec le temps. Cette proposition sera donc plus simple à mettre en œuvre et davantage en phase avec la mode actuelle. D’où le succès des couleurs minérales qui nous rapprochent de la terre. »

« Le ‘blorange’ est une tendance qui refait surface constamment, explique Wendy Buijnsters, Education Consultant Project Owner Color chez Coty Professional Beauty. Les nuances métalliques et argentées qui donnent toujours le ton cet été resteront sur le devant de la scène cet automne-hiver. Les baumes colorants se déclinent maintenant aussi dans une large palette pour pouvoir bien entretenir la couleur. »

Natasja Keijzer, directrice artistique chez KIS, est du même avis : « Les balayages constituent encore la majorité des colorations, mais dans une version revue et corrigée, relevés de tons métalliques, d’une nuance pastel, voire d’une couleur intense à pigments directs. Le blorange et les mauves ont la cote. »

« Dans les défilés, je constate un regain d’intérêt pour toutes les variations de couleur : des nuances neutres et cendrées, du blond en passant par les couleurs vives et expressives, relève Sevda Durukan, European Color Design Team member chez Joico et patronne de The Studio By Sevda à Heusden. « Auparavant, une certaine couleur était à la mode, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. De nos jours, on mise surtout sur les techniques d’application de la couleur. Pensons aux balayages, aux ombrés, etc. »

Bart Dewandeleer, Marketing Manager Redken : « La marque Redken propose pour la Collection A/H 2017 la tendance « Smokey Ombré». Les smokey eyes (yeux charbonneux) sont le look maquillage le plus glamour et plus intemporel au monde. L’ombré reste la coloration capillaire la plus demandée. Nous avons donc réuni ces deux looks emblématiques dans une technique de coloration capillaire totalement nouvelle et personnalisable. Le « New Smokey Ombré » mixe les couleurs de Josh Wood, coloriste de renom et directeur artistique de Redken Global Color, avec le make-up du célèbre maquilleur Aaron de Mey. Pour Smokey Ombré, la coloration capillaire est considérée comme du maquillage. Tout comme le contouring, le shadowing ou le strobing, c’est un moyen de jouer avec l’ombre et la lumière, pour des coiffures démentielles. La campagne New Smokey Ombré présente trois nuances de coloration et de make-up looks exclusives qui illustrent la polyvalence de cette tendance. Essayez un look doux et naturel, optez pour une couleur chic et discrète ou osez une couleur pop spectaculaire. Le look est charbonneux, sexy et estompé, comme les smokey eyes. Les coiffeurs Redken peuvent créer ce look au moyen de Redken haircolor et du Blur Brush, un pinceau mélangeur inspiré de la scène du maquillage, qui permet de mélanger, de fondre et d’estomper pour créer un effet smokey ombré sur mesure. »

Selon vous, comment les coiffeurs peuvent-ils convaincre les clients d’opter pour des couleurs arc-en-ciel/pastel ?

« De la même façon que le coiffeur peut convaincre sa clientèle de lui acheter des produits professionnels, très simplement en communiquant avec sa cliente, en la conseillant et surtout en lui expliquant que ces effets arc-en-ciel peuvent être de différentes intensités. Si, au bureau, une femme ne peut pas se permettre de porter un rose intense, elle peut très bien porter un blond poudré. Le tout est d’adapter la couleur, la coiffure et les produits en fonction du style de sa cliente ainsi qu’en fonction de son mode de vie. »

« Il faut dire que les couleurs arc-en-ciel sont destinées à un public cible plus restreint, qui se concentre principalement dans les villes, ajoute Natasja Keijzer. Elles sont intenses et tape-à-l’œil. Je conseille de mettre en œuvre la coloration arc-en-ciel avec des couleurs pastel pour qu’elle puisse se porter par un plus large public. »

« Les colorations arc-en-ciel/pastel n’étant généralement pas permanentes, on peut les porter au gré de la mode, explique Wendy Buijnsters. Pour vendre ces couleurs, mieux vaut miser sur des clients ayant une base de cheveux blancs ou blonds ou sur le public jeune. Ce dernier groupe est aussi particulièrement à l’affût des tendances. En festival ou en soirée, on ne veut pas s’en tenir à une seule couleur. »
« Walk what you talk ! » : tel serait mon mot d’ordre, renchérit Pascal Spooren, Academy & Field Coordinator Goldwell. Pour convaincre les clients de passer aux coloris pastel, le coiffeur ou son équipe vont devoir montrer l’exemple. Cela titille la curiosité du consommateur et lui donne des idées. Si tout votre personnel se teint les cheveux dans la même couleur, attendez-vous à ce que le client demande aussi des tons pastel. La communication du coiffeur vis-à-vis du client est donc primordiale. Les tendances actuelles comme les pastels méritent également une attention particulière en matière de soins à domicile. »

Caroline Prost, Marketing Manager L’Oréal Professionnel : « Il s’agit pour les coiffeurs d’un nouveau service qui va leur permettre de recruter une toute nouvelle clientèle. C’est une tendance qui touche toutes les générations et propose aussi bien des looks osés que des mèches plus subtiles. Des dizaines de nouvelles couleurs, allant des tonalités pastel aux plus vives, ont affolé les réseaux sociaux ces 12 derniers mois ! Pas de doute, les filles en vogue veulent des couleurs ludiques pour upgrader leur allure, peaufiner leur style beauté ou cultiver leur différence… Pour un résultat impeccable et sur mesure, L’Oréal Professionnel a lancé une nouvelle gamme professionnelle dédiée à ces envies de couleur ! Son nom : #ColorfulHair de L’Oréal Professionnel. Au programme : 7 couleurs franches et un clear, qui, plus ou moins dosé par le coiffeur professionnel, pourra transformer un bleu Klein en bleu piscine. Mieux encore, le coloriste réalisant la couleur à la demande, celle-ci peut être customisée à la demande de la cliente. Tel est également le cas pour Redken, avec sa nouvelle gamme de coloration City Beats déclinée également en 7 couleurs vibrantes puisées en plein cœur de la vie urbaine. Les couleurs, vives ou pastel, s’estompent progressivement et uniformément, sans repousse. La formule soin acide Shades EQ préserve la beauté et l’éclat des cheveux, et le soin pH-Bonder protège l’intégrité de la fibre tout en l’éclaircissant. »

« Ces couleurs vives sont faciles à porter par Monsieur et Madame Tout-le-Monde, à condition de les appliquer dans les règles de l’art, explique Sevda Durukan. C’est pour moi tout un défi de créer des couleurs originales ‘portables’. C’est aussi toujours le point de départ de mes collections. Avec ce genre de looks, je montre aussi aux clients de mon salon que les couleurs plus vives ne sont pas nécessairement ‘over the top’. Récemment, par exemple, j’ai fait le bonheur d’une de mes clientes (une dame chic avec une coupe au bol toute simple sur cheveux noirs) en ajoutant des ombrés de couleur vive dans ses cheveux. Elle a trouvé ça fantastique et m’a avoué qu’elle n’aurait jamais pensé qu’une couleur vive puisse produire un tel effet. Il faut vraiment observer attentivement ce qui convient à la coupe et la personnalité du client. »

Estimez-vous que le marché belge est prêt pour ce genre de couleurs, et si oui, remarquez-vous une différence entre les grandes villes et les villages ?

Aline Metzmacher : « La clientèle belge est une clientèle qui n’a pas peur des nouveautés et même de lancer la tendance. J’en veux pour preuve tous les grands stylistes belges, les jeunes blogueuses que l’on voit naître chaque jour sur les réseaux sociaux et tous ces passionnés de la coiffure qui n’ont de cesse de se former afin de proposer toujours de nouvelles créations à leurs clientes ! Assez paradoxalement, dans certaines petites villes, je remarque que l’on ose autant que dans les grandes. Si différence il y a, ce serait plutôt par région, mais ce n’est pas vraiment lié à la taille de la ville. »

Pascal Spooren : « Le marché belge est tout à fait prêt pour ce genre de couleurs et tendances. Les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, YouTube, Google et Pinterest relient le monde entier. Ce qu’on trouve en ville, on le retrouve aussi dans les villages. Tout commence au salon et avec l’équipe. Faites un topo sur ce qui se fait dans le monde entier et anticipez les besoins. Inspirez votre client et montrez-lui que vous êtes un coiffeur à la pointe des tendances (inter)nationales. »

Quelles sont selon vous les nouvelles tendances dans les produits de coloration, par exemple les parfums, les nouveaux emballages, etc. ?

« Essentiellement la pureté et la simplicité, qui reflètent le professionnalisme, répond Ana Pavlic. Les clientes sont sensibles à l’esthétique des emballages, car la décoration de leur salle de bains est devenue un élément incontournable. Les parfums sont subtils et légers, en accord avec la nature. »

Aline Metzmacher : « Le respect est le mot d’ordre de tous les produits en général : respect de l’environnement, de la peau, du cuir chevelu, du coiffeur et du client bien évidemment. Des produits qui ne présenteraient pas ces bases de respect ne seraient sans aucun doute plus adaptés au marché actuel et à venir. Le coiffeur recherche plus qu’une tendance passagère. Je suis convaincue qu’il recherche un partenariat qui lui permette d’exprimer sa passion en toute sécurité. La coiffure a besoin aujourd’hui plus que jamais de se recentrer et de retrouver sa place de professionnels du cheveu. Cette place est briguée par beaucoup de monde, car elle est très attractive financièrement. La tendance est partout, et pas uniquement dans les salons de coiffure. Les réseaux sociaux ont changé définitivement la donne. Les clientes connaissent les tendances et les nouveaux produits, parfois même avant le coiffeur. Par contre, le diagnostic, le conseil, les applications professionnelles, les petits plus pro sont le savoir-faire du coiffeur professionnel. Alors, je ne pense pas qu’un nouveau parfum et un emballage trendy soient vraiment importants. De bons produits, respectueux, distribués par un partenaire fiable et appliqués par un coiffeur professionnel, c’est cela pour moi la tendance qui fera du marché de la coiffure un marché florissant. »

Natasja Keijzer : « La toute dernière tendance, c’est le grand retour des colorations directes, mais elles se distinguent de ce qui se faisait auparavant, quand nous ne créions que des couleurs vives. KIS a également développé un Clear dans sa gamme Keradirect, pour pouvoir créer des tons pastel. »

Quelle est, selon vous, la meilleure innovation récente en matière de coloration capillaire ?

Aline Metzmacher : « La nouvelle technologie ‘Voilà 3 C Intense’ qui couvre les cheveux blancs sans apport de base naturelle, ce qui permet d’obtenir un résultat plus brillant et plus intense. C’est une réelle innovation qui demande encore à être connue, car comme elle n’est pas le fruit d’une des grandes marques, cela fait moins de bruit. Cette formule a été développée pour moins irriter le cuir chevelu. »

Natasja Keijzer : « C’est sans aucun doute la mise au point de produits comme Color Guard de L’ANZA. Le Wash Shield de Color Guard est formulé à base d’adaptogènes de lotus végétaux qui rendent les cheveux hydrofuges. Un super protecteur aux antioxydants et un filtre UV offrent en outre une protection supplémentaire contre l’estompement de la couleur. La couleur tient jusqu’à 107 % plus longtemps. L’ANZA Color Illuminator est aussi un bel exemple d’innovation en matière de coloration capillaire. Avec le Color Illuminator, les couleurs tristounettes et passées retrouvent leur éclat et leur vitalité. Grâce à de minuscules prismes, la lumière pénètre au cœur du cheveu, ce qui améliore sensiblement l’intensité des couleurs (jusqu’à 36 %). »

« Notre gamme de coloration a déjà une innovation de pointe exclusive : le Solamer qui est un protecteur de couleur anti-UV et le LP 300, un stabilisateur de couleur, explique Ana Pavlic. Grâce à ces deux éléments, notre coloration dure 15% plus longtemps que les produits de la concurrence. Nous avons également du Cocamide MEA, qui améliore l’application et s’émulsionne sans laisser de taches sur la peau. Et en dernier lieu, nous proposons une coloration avec moins de PPD et d’ammoniaque. Le plus : le Bond Fusion, qui protège en plus la fibre pendant le traitement. »

Caroline Prost, Marketing Manager L’Oréal Professionnel : « La dernière innovation est celle des ‘bonders’. L’année dernière, L’Oréal Professionnel a lancé Smartbond, un additif qui permet vraiment au coiffeur d’assurer une protection optimale du cheveu et de préserver la fibre capillaire dans tous les services coloration, mèches et décoloration (INOA, Majirel, Dia et Blond Studio). Il s’agit d’une vraie révolution dans le monde de la coiffure. »

« Les colorations à l’aspect plus naturel sont pour moi un véritable atout, ajoute Wendy Buijnsters. Surtout quand on recherche une unité de couleur. »

Existe-t-il d’autres nouveaux ingrédients, nouvelles méthodes qui prolongent la tenue des colorations capillaires, limitent les irritations ou n’abîment pas les cheveux ?

Pascal Spooren : « Certainement. Notre technologie Elumen est synonyme de colorations à base de pigments purs, garants d’une longue tenue et de possibilités insoupçonnées, sans la moindre oxydation. Ce produit est même conseillé par les dermatologues. »

Aline Metzmacher : « En plus de l’incontournable Olaplex, qui, pour rappel, est le produit original qui détient plus de 45 brevets, et donc par définition inimitable, les laboratoires Intercosmo ont développé une coloration respectueuse des cheveux et du cuir chevelu ainsi qu’un produit (le Lenitive gel) à utiliser chez les clientes ultrasensibles. »

Natasja Keijzer : « Ceux qui travaillent avec des colorations le savent : un résultat optimal passe par une base optimale. Une styliste d’ongles commence toujours par un base coat. Un peintre en bâtiment applique d’abord un primaire. Et le coiffeur ? Il prépare également les cheveux pour la coloration, pour égaliser la surface et favoriser l’adhérence de la couleur. Grâce au nouveau Color Attach Step-1 de L’ANZA, qui égalise les particules poreuses des cheveux, le cheveu absorbe jusqu’à 48 % de couleur en plus ! Le nouveau L’ANZA Color Attach Step-2 fortifie les cheveux et scelle la couleur, tout en donnant 148 % de brillance en plus. »
« En ce qui concerne les méthodes, les ‘plex’ mis en œuvre dans les services couleur, ont été fortement optimisés, précise Wendy Buijnsters. Nous allons bientôt lancer Wellaplex. Cet additif de coloration permettra d’encore mieux surveiller la qualité capillaire de l’intérieur. »

« Plus de 83 % des clientes Kérastase dans le monde se colorent les cheveux, raconte Nathalie Monsieur, Marketing Manager Kérastase & Shu Uemura Art of Hair. Certaines pour camoufler leurs cheveux blancs. D’autres pour paraître plus jeunes. D’autres encore pour affirmer leur identité ou suivre les dernières tendances. Quels que soient leurs motifs, ces femmes visent toutes un même objectif : une couleur profonde, lumineuse et chatoyante, une texture de cheveux sublime. Une coloration exige un soin attentif et des produits experts qui prolongeront l’intensité de la couleur et préserveront l’intégrité de la fibre capillaire. Les femmes entendent savourer le plus longtemps possible de l’‘état de grâce’ de leur coloration – cette période bénie qui intervient trois semaines environ après la coloration et pendant laquelle la couleur est à son apogée. Les femmes exigent des produits capables de raviver et préserver leur couleur lorsque son état de grâce touche à sa fin. En 2017, Kérastase innove en reformulant sa ligne Réflection pour en faire un véritable soin sur mesure. Pour ce faire, Kérastase a fait appel à une innovation majeure dans le domaine de la correction chromatique : les Touches Chromatiques. La première encre de soin pour cheveux colorés est disponible en quatre nuances, pour une révélation sur mesure de votre couleur, chez vous ou en salon. Les Touches Chromatiques contiennent des colorants directs HI CHROMA pour une couleur puissante et tenace. Ces pigments ont été choisis pour leur grande affinité avec les cheveux colorés, ce qui permet de prolonger durablement l’intensité des reflets. » Votre rédactrice beauté a testé avec beaucoup d’enthousiasme ce produit. Ajoutez quatre gouttes du produit au masque capillaire, mélangez et répartissez-le sur la chevelure. Laissez agir puis rincez. Résultat : des cheveux aussi bien nourris, mais une couleur qui a gardé son éclat une bonne semaine de plus. « Le Chelators Complex du Rituel Chromatique (Bain – Soin – Fluide) repose sur des chélateurs, des molécules qui se fixent comme des aimants sur les particules en suspension dans l’eau, les neutralisent et les entraînent avec elles lors du rinçage, explique Nathalie Monsieur. Ces pigments ont été choisis pour leur grande affinité avec les cheveux colorés, ce qui permet de prolonger durablement l’intensité des reflets. » N’est-ce pas notre vœu le plus cher ?

Pin It on Pinterest