En quête d’équilibre

En quête d’équilibre

Détox est l’abréviation de détoxification, aussi appelée purification. Non, on ne parle pas ici de catharsis ou purgation comme dans les tragédies grecques, ni de jeûne et d’onction comme en médecine ayurvédique, la sagesse indienne vieille de 5000 ans. Mais bien de la purification des cheveux et du cuir chevelu, la préoccupation actuelle du coiffeur et de ses clients.

Les cheveux et le cuir chevelu font partie intégrante de notre corps – qui est, comme notre planète, composé d’environ 75 % d’eau – et ont une capacité de purification remarquable, jusqu’à un certain point. En 2018, la Terre a atteint son jour de dépassement* le 1er août. En d’autres termes, nous épuisons les biocapacités de la nature. Mais nous appartenons à cette nature et il existe de multiples moyens de détoxifier le corps. Une cure détox commence par une phase de jeûne, suivie d’une purification des organes (la peau est également un organe) par l’alimentation, des massages, des bains (d’huile), la consommation de compléments alimentaires et, dans les cas extrêmes, un lavement. C’est une cure de remise en forme qui apporte un regain d’énergie. Dans ce contexte, nous nous concentrons plus particulièrement sur le cuir chevelu et les cheveux, bien qu’ils soient irrévocablement liés à l’air extérieur, à l’eau et à l’environnement.
La purification par le jeûne est une pratique ancestrale. Selon les scientifiques russes, le jeûne serait même inscrit dans nos gènes et guérirait toutes sortes de maladies. Mais ce message s’est perdu avec l’avènement du capitalisme occidental et la sédentarisation.

Anya Loonen

Le rasoir d'Ockham

À la base de la médecine ayurvédique ancestrale, le concept de détox est régulièrement employé en cosmétique depuis les années 80. « ‘Détox’ est un terme qui nous vient du secteur des soins de la peau et qui est utilisé depuis plusieurs années en cosmétique capillaire, » déclare Mario, responsable de labo chez Carin Haircosmetics, qui a mis au point un shampooing détoxifiant dans la gamme Botéa Elements en 2018. « Au vu de la demande concrète d’un shampooing détox, nous avons décidé d’affiner la gamme Botéa et les formules de shampooing. »

Quinze ans après le lancement de Botéa, Botéa Elements voit le jour. Le savoir-faire s’unit aux actifs les plus récents et les plus performants pour répondre efficacement à la demande du marché.

Pourquoi proposer des produits DÉTOX maintenant ?
« Nous vivons et travaillons pour la plupart en ville ou alentour, poursuit Mario. La pollution urbaine endommage nos cheveux par les gaz d’échappement et les rayons UVB et les charge d’une quantité surprenante de particules fines qui ne peuvent être éliminées avec un shampooing ordinaire. Ajoutez à cela quelques couches de silicones. Après un certain temps, cela dépend de chacun, les cheveux perdent leur volume, leur élasticité et deviennent poreux. »
En collaboration avec un fournisseur de matières premières, Carin Haircosmetics a choisi le Moringa, un magnifique arbre médicinal originaire du nord-ouest de l’Inde. Il est aussi appelé ‘arbre miracle’.

Le Moringa est aujourd’hui un principe actif très bien défini et efficace employé dans les cosmétiques. Quelle partie de cet arbre miracle avez-vous utilisée ?
Mario : « Nous utilisons les graines de la gousse parce qu’elles sont riches en microprotéines et qu’elles tiennent vraiment leurs promesses. Les cheveux sont propres, retrouvent leur élasticité et sont faciles à coiffer en termes de propriétés mécaniques. Cet actif a également des propriétés réparatrices et revitalisantes très intéressantes. Il est aussi restructurant. Après seulement quelques shampooings, les cheveux sont réparés jusqu’à 40 %. De plus, les UVB sont contrecarrés, le pH se situe entre 3 et 8 et plus besoin de silicones pour des cheveux propres et éclatants de santé.

L’avenir réside-t-il dans les produits purs et naturels ?
« Chez Carin Haircosmetics, nous remplaçons régulièrement une substance chimique par un ingrédient naturel, pour autant qu’il y ait un équivalent et qu’il produise les mêmes résultats, sans danger pour les cheveux. Toutefois, la cosmétique capillaire nécessitera toujours une part de chimie. À titre d’exemple, j’aimerais parler de Re-new Therapy, un pré-shampooing pour le cuir chevelu irrité, gras ou qui démange. Ce soin préparatoire soulage le cuir chevelu et améliore la circulation sanguine. Formulé à base poivre noir, le Re-new Therapy possède des propriétés anti-inflammatoires. Si une formule contient de l’eau, comme dans 70 % des cas, cette eau doit être d’une excellente pureté, et des conservateurs doivent y être ajoutés. Supposons qu’il y ait des résidus de cuivre dedans. Ceux-ci affecteraient le résultat de la couleur. »

Ce qui a été largement testé en laboratoire, et analysé selon le principe du rasoir d’Ockham**, nous l’avons vu à l’œuvre au salon de coiffure EVI à Stene. « Je travaille avec la gamme Carin Haircosmetics Botéa depuis des années. Ces produits ‘sans chichi’ tiennent vraiment leurs promesses : un nettoyage et un soin en profondeur, pour un cuir chevelu en parfaite santé. Une gamme compacte, mais complète, qui mêle un bon rapport qualité-prix à des formules très efficaces dans un design adapté, et qui plus est made in chez nous ! La marque est vraiment à l’écoute du coiffeur. Les clients avaient besoin d’un spray volume. Ils l’ont eu, et c’est désormais un best-seller. Les femmes qui l’essaient ne peuvent plus s’en passer. »

Approche australienne

Le Deep Clean Shampoo d’ELEVEN Australia est un tout nouveau shampooing détox. Ce shampooing hautement concentré en huiles d’orange nettoie en profondeur, tandis que les cheveux et le cuir chevelu restent intensément hydratés. Ce shampooing est le point de départ idéal d’une cure détox. Il élimine les impuretés et tout résidu de produits coiffants et assainit la chevelure de manière optimale, la base parfaite de votre rituel capillaire. ELEVEN Australia n’a pas été fondée par hasard. Les créateurs et l’équipe artistique avaient un objectif clair à l’esprit lorsqu’ils ont élaboré le concept autour de la marque. Les soins capillaires n’ont pas besoin d’être complexes. Trop souvent, les coiffeurs et les consommateurs sont inondés de techniques de marketing qui compliquent fortement l’utilisation des soins capillaires. On ne veut pas d’étagères surchargées de produits, mais des lignes de soins compactes qui tiennent leurs promesses. Dès le départ, la marque prône une approche ‘australienne’ résolument différente et pragmatique.

Les fabricants ne sont pas intéressés par le storytelling sans fin, mais entendent proposer un produit qui fonctionne. Simplement. Outre des shampooings et des soins, ELEVEN Australia propose un nombre limité de produits coiffants. Au premier coup d’œil, vous savez ce qu’ils font. Le consommateur et le coiffeur gagnent du temps et évitent de faire de mauvais choix.

Or noir

La marque taïwanaise O’right propose sans aucun doute les soins capillaires les plus écologiques au monde : du flacon de shampooing florissant à la ‘floral box’, en passant par le bâtiment de son siège social respectueux de l’environnement. Au même titre que Steve Jobs a encouragé les employés d’Apple à adopter un mode de vie écologique, le CEO d’O’right, Steven Ko, promeut un cadre de travail et de vie culturellement riche et respectueux de l’environnement. « Un petit geste pour l’homme, un grand pas pour la planète. Nos produits sont comme de petites semences vertes éparpillées dans le monde entier. Avec cet espoir d’écologie, nous croyons que nous pouvons rendre l’avenir plus durable et plus beau, » dit Steven Ko.
« Nous donnons régulièrement des formations sur le shampooing Formosa à Sint Laureins, ajoute Wim Rotsaert, et chaque jour nous faisons un pas vers un avenir plus vert. Même la machine à café a la fibre verte, car nous utilisons des grains de café, et non des dosettes ou des capsules métalliques polluantes. » Depuis 2006, le café et l’extrait naturel de caféine sont à la base d’une gamme de produits qui purifient et rééquilibrent le cuir chevelu.

Il ne s’agit pas d’un principe actif ‘en soi’. Les flacons de shampooing recyclables contiennent de l’huile pressée à partir de marc de café, ainsi que des semences, qui germeront à condition que le climat et le sol y soient propices. Au bout d’un an, la bouteille se décompose et un arbuste pousse.

La caféine est un composant détoxifiant qui élimine le sébum du cuir chevelu. Elle est associée à des boosters comme le gingembre et l’extrait de fumeterre dans le Botanical Scalp Revitalizer, pour un cuir chevelu rajeuni et assoupli, des racines fortifiées et une chevelure densifiée. « Nous collaborons avec nos clients à un avenir meilleur et plus vert, déclare Loredana Danese de Geoganic, salon à la mode et lieu de bien-être écologique qui a ouvert ses portes il y a quatre ans à Hasselt. Nous sommes tous responsables de notre santé et de celle de la planète. Chaque jour, nous y travaillons ensemble. »

Équilibre

À la question de savoir quels composants sont vitaux sur cette planète, la réponse scientifique est un cocktail d’éléments naturels et autres : l’oxygène, l’eau, le carbone, l’azote et le calcium sont nécessaires à chaque organisme vivant sur Terre. Il s’agit donc davantage d’équilibrer les éléments que d’en exclure certains. La déforestation (Brésil, Roumanie, Pologne, Italie, Chine, Inde, Indonésie, etc.) occasionne non seulement une perte de fertilité des sols, mais prive aussi peu à peu la planète de ses poumons ; qui risquent de ne plus pouvoir transformer le gaz carbonique que nous rejetons la nuit en oxygène. Les conséquences deviennent progressivement imprévisibles. Bien sûr, les algues marines contribuent aussi grandement à ce mécanisme, mais les océans sont désormais fortement pollués par le plastique et menacés d’acidification.

Détox en force

Depuis 2007, Couleurs Gaïa propose des colorations capillaires respectueuses de la nature. C’est l’ADN de la marque, dit Benoît Bodineau. En France, le salon Cholet – également centre de formation et de bien-être – a reçu le label « Développement durable, mon coiffeur s’engage ». La coloration capillaire y est un véritable soin, une purification à laquelle peuvent même avoir recours les femmes enceintes et les femmes ayant subi une chimiothérapie. Maîtriser l’art de la couleur est ici une condition sine qua non pour obtenir les résultats souhaités. Les cheveux brillent et resplendissent de santé après un soin.
C’est aussi ce que vise Ghislain Léger avec Hairborist, à Liège. Ce coiffeur nature par excellence pratique la détox depuis 1996, année de lancement de Phytodess. Dessange est la première marque à avoir créé une ligne salon détox à base d’argile verte, blanche et jaune et enrichie en huiles essentielles pour purifier et détoxifier le cuir chevelu. Très innovant à l’époque. Dessange a ensuite élaboré un rituel complet, commençant par un diagnostic suivi d’un Hair Spa qui mêle nature et bien-être. Aujourd’hui, Phytodess restitue 1 % de ses recettes à la planète. Ghislain Léger a grandi en Bourgogne et s’est inspiré de cette philosophie Phytodess. En 2012, il a ouvert son Espace Bien-Être à Liège, où il allie coiffure, esthétique et massages. Aujourd’hui, cette triade tourne à plein régime, mais la route a été longue et semée d’embûches. Les cheveux y sont colorés avec des pigments Hairborist 100 % naturels. « Ici, on parle de soin colorant végétal, dit Ghislain. Le chemin a été long pour démontrer aux clients que le 100 % naturel, c’est toujours mieux. Cela prend du temps, généralement trois heures pour une séance. Et il faut parfois compter trois jours avant que la couleur ne se développe complètement au contact de l’air, sans compter que le service devra être répété plusieurs fois pour parvenir à un résultat optimal. Mais une fois l’objectif atteint, on ne fait plus marche arrière. »
Il y a clairement un besoin de détox, pour nous tous, et si la coloration y contribue également, le coiffeur contribuera lui aussi à une planète durable. Chaque fois que nous prenons quelque chose à la planète, nous devons lui donner quelque chose en retour. On a fonctionné comme ça pendant des siècles, mais à partir des années 1960, c’est parti en vrille. Les mentalités doivent changer à l’échelle mondiale. »

Nuances à gogo

« Les résultats auxquels nous parvenons avec Botanéa de L’Oréal sont extraordinaires, dit Stéphanie Boutard-Kalin. Nos clients sont demandeurs. Ils apprécient le fait que nous ne servions que des tisanes en hiver et de l’eau gingembre/citron en été. Beaucoup de clientes ne se colorent pas les cheveux, mais si la colo est naturelle, elles ne disent pas non de temps en temps à une couleur ‘fun’. On les oriente alors vers Botanéa. Je préfère d’abord essayer les produits sur moi et j’ai mes habitudes. Il fut un temps où je changeais de couleur chaque semaine. Je me suis un peu calmée, mais je ne recule devant rien ; c’est génial de jongler avec les 3 pigments Botanéa : henné, indigo, cassia, et de l’eau tiède. Et ce n’est pas des blagues : à chaque coloration, mes cheveux sont plus forts et en meilleure santé. Il n’y a pas de repousses, la couleur s’estompe. C’est pas mal si vous faites vos retouches dans les temps ou si vous voulez essayer quelque chose de nouveau. »
Pour conclure, la DÉTOX est toujours en chantier. Rien n’est vraiment bon ni vraiment mauvais, tout est une question d’équilibre des proportions – même l’eau peut être nocive pour le corps et la planète. Tant que nous prenons tous conscience que CHACUN D’ENTRE NOUS peut agir pour la planète. La détox n’exclut pas le plaisir !
*Le jour de dépassement de la Terre est le jour où notre demande en ressources naturelles dépasse les biocapacités de la planète. En 2018, nous avons consommé en sept mois toutes les matières premières que la Terre peut produire en un an. Pour satisfaire notre soif de matières premières, nous n’avons pas besoin de 1, mais de 1,7 planète. Global Footprint Network calcule chaque année le JD en fonction de l’empreinte écologique mondiale. Ce calcul tient compte de l’impact de l’homme et de sa demande en nourriture, bois, fibres (coton), ainsi que des émissions de CO2 par la combustion de combustibles fossiles, la construction de bâtiments, de routes et autres infrastructures, etc.
**Le rasoir d’Ockham est synonyme d’économie et de simplicité profonde. Autrement dit, éliminer le superflu et aller à l’essentiel. À ne pas confondre avec la simplicité heureuse. La simplicité n’a rien de facile.

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Home Ritual

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Home Ritual

Rain Dance de Artégo

L’art de la victoire

Avec sa gamme de soin Rain Dance de Artègo, Serge Van Look a remporté les ECHOS Coiffure Awards 2018. Pourquoi ce produit a-t-il remporté ce prix ?

Danse de la joie
La gamme Rain Dance se compose d’un shampooing enrichi en huile de Tsubaki, Camélia, Argan ainsi que des protéines de soin. Ce soin agit sur l’hydratation et l’éclat, et donne une élasticité optimale aux cheveux. Le Suprême Mask est enrichi en huile d’Argan, de Tsubaki et de Camelia pour une hydratation suprême. La gamme propose également un spray hydratant Leave-on milk Spray qui protège de la chaleur et contrôle les frisottis. Enfin, le Serum Oil qui prévient et réduit les fourches sans alourdir le cheveu. Sur cette gamme gagnante des ECHOS Coiffure Awards, Serge Van Look, CEO Belgique de Artègo, confie “La gamme Rain Dance est sortie il y a environ trois ans. Cette gamme connaît un grand succès, car elle convient à tous les types de cheveux et peut être aussi bien utilisée par les femmes, les hommes et les enfants.“

Le naturel qui gagne
“On constate que ce sont souvent les mêmes marques qui sont relayées dans la presse féminine. Artègo a eu envie de tenter sa chance. Et puis nous étions confiants, nous savions que la gamme Rain Dance plaisait énormément.“ Mais il n’y a pas que son parfum enivrant et intense qui séduit les clients. “Nos formulations sont jeunes et notre gamme est en perpétuel mouvement. Nous développons sans cesse notre catalogue produit. Nous fabriquons nos produits avec des matières premières de qualité et dans la tradition des tendances actuelles. Ainsi, nos produits sont exempts de sulfates, parabène, phosphates ou encore d’huiles minérales. Nous mettons un point d’honneur à être proche de la nature en mettant par exemple les huiles essentielles au cœur de nos formules.“

L’expertise venue d’Italie
Pleine d’avenir et d’espoir, la société Artègo a été créée en 1998 en Italie. “Pour lancer cette société, les fondateurs sont partis d’une feuille blanche et se sont entourés de spécialistes du milieu de la coiffure ainsi que de chimistes pour mettre au point une marque premium. En 2002, la société s’étend et s’ouvre en Belgique.“ Depuis lors, Artègo n’a cessé de grandir et de gagner la confiance de ses clients. Avec une envie particulière, celle de répondre aux attentes de ces derniers.

Retour à la proximité
“Le client cherche avant tout de la qualité, Artègo est l’outil qu’il lui faut. De par sa petite structure, nous pouvons conserver la promixité avec nos clients. Personnellement, je tutoie la majorité de mes clients. Le système est en train de totalement changer et de se mouvoir vers une philosophie humaine. Dans les années 70, les grosses multinationales ont tué le commerce artisanal. Mais avec le temps, les gens se rendent compte du manque d’expertise et de qualité. Et puis les prix pratiqués ne sont pas toujours plus intéressants. Nous revenons vers les petits commerces de proximité.“ Mais la qualité n’est pas la seule volonté de cette entreprise. Consciente de ne pas être leader du marché, les intentions de la société Artègo sont toutes autres. “ Nous n’avons pas toute la Belgique comme client et ce n’est d’ailleurs pas notre ambition. Ce qui nous différencie des autres marques, c’est notre écoute, notre promixité et notre rapidité d’action. Les gens ont besoin de se sentir en confiance, de voir qu’ils ne sont pas un simple numéro. Nous agissons directement sur le terrain, nous voulons éviter les intermédiaires multiples afin de répondre aux besoins de nos clients. Chez Artègo, nous savons que nous offrons une qualité incomparable tout en proposant des prix défiant toute concurrence. C’est sûr que l’investissement dans la recherche et le développement est plus restreint que dans d’autres grands groupes concurrents. En revanche, la société Artègo travaille avec des experts et des chimistes qui ont permis à la marque de se targuer d’être une référence dans la coloration. Aussi, les matières premières sont issues des meilleurs fournisseurs. Nous avons une parfaite connaissance du marché afin de répondre au mieux aux besoins des coiffeurs.“

La motivation de la victoire
Face à cette belle récompense, Serge Van Look ne cache pas sa joie :“C’est motivant pour la suite ! Pour une fois, ce n’est pas les mêmes artistes ou acteurs qui sont récompensés aux Oscars (rires). Nous allons utiliser cette victoire pour faire parler de nous.“

Le futur rempli de projets
Désireuse de continuer à répondre au mieux à ses clients, la société Artègo vient de lancer deux nouvelles gammes appelées Good Society et Touch. “Nous prévoyons également une refonte du marketing avec un nouveau packaging et une amélioration des formules pour encore plus d’efficacité. Nous présenterons nos nouveautés à la foire de Bologne au mois de mars 2019.“

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Styling Product

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Styling Product

Dry Hair Spray de Gold

L’or pour Gold

Une laque, un spray noir et élancé, un lettrage doré : c’est Gold Dry Hair Spray 400 ml, le produit qui a valu à l’entreprise Moose Haircare & Color de remporter le premier prix aux Echos Coiffure Awards dans la catégorie Styling Product (produit coiffant). Entretien avec Tineke Mertens (Brand & Education Manager).

Ruée vers l’or
Comment l’équipe Moose Haircare & Color a-t-elle réagi lorsqu’elle a appris que la laque Gold Dry Hair Spray avait remporté le prix ? Tineke : « Une immense joie nous a envahis et nous avons immédiatement annoncé la nouvelle à l’ensemble de l’équipe. C’est une aubaine pour la marque de faire parler d’elle dans les médias avec ce super produit. Cela fait quatre ans que nous travaillons sur Gold en Belgique et Moose est le représentant exclusif de cette superbe marque scandinave en Belgique. Bien sûr, nous connaissons aussi nos collègues néerlandais et nous collaborons régulièrement avec eux. Dès le début, Moose a choisi de miser sur des gammes de produits à l’approche écologique et respectueuse de l’environnement contenant autant d’extraits naturels que possible. Des produits sans parabènes, à base de principes végétaliens, d’extraits végétaux, d’huiles essentielles pures et d’antioxydants naturels. Bref, des produits aussi sains que possible pour le client, mais aussi pour le coiffeur, qui est en contact avec ces derniers tout au long de la journée par l’odorat, le toucher, etc. Outre des ingrédients naturels, la marque Gold mise aussi clairement sur le look luxueux des produits. Une volonté qui transparaît dans la communication : belles photos, packaging attrayant, brochure de luxe pour un vrai look mode. Le parfum est un aspect important du produit. Il est unique, quelque peu sucré et fruité et composé d’huiles essentielles. Une formule pas simple à réaliser, car les huiles essentielles ont des propriétés spécifiques. L’art consiste donc à savoir quel effet ces huiles ont sur tel type de cheveux et sur les autres ingrédients du produit. La plupart des produits ont donc un parfum qui leur est propre. Seuls le shampooing et l’après-shampooing ont la même senteur, car ces produits sont utilisés l’un après l’autre. »

Que propose Gold au coiffeur ?
Tineke : « Gold opte délibérément pour une gamme compacte. Nous constatons que, parmi l’offre étoffée de produits proposés par de nombreuses marques, les coiffeurs ont généralement leurs produits préférés et utilisent moins souvent les autres. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la polyvalence des produits ne cesse de croître : un produit a aujourd’hui plus d’un effet. Notre produit Ten in One, par exemple, possède dix bienfaits. Il répare, hydrate, illumine, protège la couleur, démêle et va jusqu’à volumiser les cheveux. Le but est d’être plus efficace et de gagner du temps. Il y aura certainement de nouveaux produits Gold et nous nous y attellerons bientôt, mais chaque produit est pensé et testé de manière approfondie. Nous participons aussi activement à la conception des produits et de leur emballage. C’est un atout. La marque invente, développe un prototype, le teste et le met en production. Une fois convaincue, elle nous consulte. Elle explique la raison du choix d’une pompe, de tel ou tel aspect, et nous invite à faire part de nos expériences, etc. Nous répercutons aussi les avis des coiffeurs (un bouchon qui ne libère pas bien le produit tout de suite, un emballage qui coule, etc.). Ces données sont prises en compte. Nous nous réunissons aussi régulièrement : nous nous rendons chez Gold deux fois par an, et inversement. Et dans l’intervalle, on s’appelle par Skype. En d’autres termes : nous entretenons une très bonne communication avec eux. »

Comment Gold se positionne-t-il sur le marché de la coiffure ? Tineke : « Les coiffeurs sont très contents de Gold. Nous sommes en plein essor et sommes toujours à la recherche de nouveaux collaborateurs. Nous constatons également qu’après des demandes de démos, la quasi-totalité des coiffeurs veulent se lancer et sont immédiatement satisfaits des résultats. Beaucoup de coiffeurs choisissent Gold comme produit phare, qu’ils complètent avec d’autres marques accessoires. Le look est bien entendu un aspect très important pour le coiffeur. Les beaux emballages de Gold y sont donc aussi pour quelque chose. »

Qui est derrière Gold ?
La marque Gold a été fondée par deux coiffeurs scandinaves : Marco Merie et Victor Moreno. Étant eux-mêmes coiffeurs, ils connaissent bien le métier et cernent bien les besoins du coiffeur. Non seulement sur le plan des produits, du marketing et du merchandising, mais aussi des accessoires. Tineke : « Gold est une marque qui vise la perfection de A à Z. Un pinceau, par exemple, doit tenir parfaitement en main pour une facilité d’utilisation optimale. Rien n’est laissé au hasard. Divers produits se déclinent ainsi en format miniature au look tendance. Pratique à glisser dans son sac de sport, pour aller en vacances, au sauna, etc. Le coiffeur peut par exemple offrir une miniature comme cadeau de fin d’année. Mais ce n’est pas tout : on utilise aussi les beaux visuels pour les autocollants, les bannières, les roll-ups, les pancartes, etc. Cela frappe l’imagination. Comme toujours chez Gold, tout est élaboré jusque dans les moindres détails : capes de coupe, épingles, pinces de séparation, pinces crocodile, pinceaux pour coloration, pots, etc. Bref, une marque très professionnelle qui propose des produits de meilleure qualité, plus solides et faits pour durer. Gold est en plein essor sur tous les marchés internationaux. The future is Gold ! »

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Salon Ritual

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Salon Ritual

Joico K-Pak Hair Repair System

Quelle joie pour Joico !

Une immense joie a envahi l’équipe Joico à l’annonce de la nouvelle : Joico K-Pak Hair Repair System a remporté le prix ECHOS Coiffure du meilleur rituel en salon !

Miranda de Joico : « En un mot : fantastique ! Nous sommes très fiers de notre Hair Repair System. Et nous sommes heureux que notre qualité ait été confirmée par un jury impartial ! Le système de réparation capillaire Hair Repair System fait ses preuves depuis de nombreuses années. Il est notre concept phare depuis les débuts de Joico. Il repose sur le complexe exclusif de quadramine : de la kératine biomimétique renforce les cheveux de l’intérieur. Cette technologie réparatrice est intégrée dans chacun des produits de soins capillaires Joico. Dès la première application, un film moléculaire protecteur vient gainer le cheveu et reste intact jusqu’à 25 shampooings. »
Hair Repair System : réparation de A à Z
Lorsque les cheveux sont endommagés, la matrice perd des protéines essentielles, notamment la kératine. Joico a étudié les kératines et est arrivé à la conclusion qu’elles ne sont pas toutes identiques. Contrairement à ce que d’aucuns croient, la plupart des kératines ne réparent pas les dégâts en remplaçant la kératine spécifique perdue par le cheveu. Sur les 30 chaînes polypeptidiques, seules celles qui contiennent des peptides commençant ou se terminant par la cystéine ou l’arginine procurent de la force aux cheveux. Joico a donc développé un complexe de quadramine qui imite parfaitement la kératine du cheveu afin de réparer les dégâts capillaires rapidement et efficacement.
Le service Hair Repair System se déroule en plusieurs étapes. La première étant le shampooing à l’aide du Clarifying Shampoo K-Pak. Miranda : « La première étape consiste en un nettoyage en profondeur. Il est important que les cheveux soient propres et exempts de toutes sortes de substances. Notre complexe de quadramine ne peut pénétrer les cheveux s’ils ne sont pas parfaitement propres. On peut le comparer à un peeling réalisé par une esthéticienne qui nettoie parfaitement la peau avant le soin. »

La deuxième étape est le K-Pak Cuticle sealer. Ce produit est le seul soin en salon à contenir le Hair Protection System™. Celui-ci combat efficacement le stress capillaire, restaure l’hydratation et rééquilibre la porosité pour réhabiliter activement les cheveux abîmés et leur rendre brillance, force et souplesse. Le ressenti est immédiat. La troisième étape du Hair Repair System est le K-Pak Deep-Penetrating Reconstructor, un produit qui renforce et répare les cheveux abîmés, mais qui peut aussi s’associer à des traitements chimiques tels qu’une coloration ou une permanente. Ce produit facilite le coiffage après le soin et procure une sensation de pur bien-être. Détendu, le client apprécie encore mieux son expérience en salon. Le service se clôture avec le K-Pak Intense Hydrator pour une hydratation et une nutrition intenses des cheveux secs et abîmés.

À quelle fréquence peut-on avoir recours à ce service réparateur chez un coiffeur Joico ? Miranda : « Aussi souvent que vous le souhaitez. Et aussi souvent que nécessaire. Vous pouvez également faire coïncider le soin avec une coloration ou autre traitement chimique. Ou dans des circonstances particulières. Quand on rentre de vacances et que nos cheveux ont été abîmés par le soleil, la mer et le vent. Quand on souhaite préparer ses cheveux aux vacances. Ou quand on a les cheveux très sensibles. L’avantage du Hair Repair System, c’est que les produits n’alourdissent pas le cheveu. Idéal donc pour les cheveux fins. Bon à savoir : le Hair Repair System prolonge la tenue de la coloration. Sur des cheveux abîmés, la couleur se fait vite la malle. Grâce au complexe de quadramine, elle reste belle et éclatante pendant longtemps. »
Il faut aussi savoir que Joico est la première marque à avoir indiqué des valeurs pH claires. La pH-métrie est un indice de la neutralité des produits et donc de leur innocuité pour les cheveux.

And the winner is…
Ce n’est pas la première fois que le Hair Repair System remporte un prix. Dans le cadre du concours organisé par l’organisme « Behind the chair », cinq millions de coiffeurs dans le monde entier sont invités à faire part de leur préférence pour un produit en particulier ; le K-Pak Deep-Penetrating Reconstructor a déjà gagné 17 fois ! Mais parce que le Salon Ritual Award d’ECHOS Coiffure est lui aussi très important, les résultats du concours seront communiqués par Joico sur les réseaux sociaux, dans la newsletter Joico, sur le site Web, et on envisage un autocollant pour les coiffeurs. Miranda : « La récompense la plus importante pour nous, c’est l’efficacité du produit et la satisfaction du client. C’est la preuve que notre produit tient ses promesses et c’est ce qui compte le plus. Aujourd’hui, quelque 700 coiffeurs en Belgique font confiance à Joico et nous sommes présents sur le marché depuis une trentaine d’années. C’est la preuve de notre force. À recommander à tous les coiffeurs ! »

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Men Ritual

ECHOS Coiffure Awards 2018 – Men Ritual

1922 de J.M.Keune

Une victoire qui fait mâle

Avec son shampooing 1922 par J.M.Keune, Valérie Geeurickx a remporté les Echos Coiffure Awards 2018 dans la catégorie Men. Comment expliquer cette victoire ?

Une victoire assurée
Depuis son lancement sur le marché en 2017, la gamme 1922 par J.M.Keune connaît un grand succès. Avec sa bouteille bleue et son odeur reconnaissables entre mille, le shampooing pour hommes 1922 par J.M. Keune a remporté l’ECHOS Coiffure Awards dans la catégorie Men. Valérie Geeurickx, Country Manager Belgique Luxembourg, nous explique les raisons qui ont poussées la marque à participer aux Awards 2018. “Nous y avons participé car ECHOS Coiffure est un partenaire important en Belgique. C’est l’incontournable, chaque coiffeur le reçoit et le lit. Contrairement à certains médias, cet Award est loin d’être tronqué. Les produits sont testés de façon professionnelle. Et les résultats le confirment. J’ai choisi cette catégorie parce que je savais qu’on avait des chances de gagner. Je ne connaissais pas mes concurrents, mais nous partions confiants sur le segment homme.“

Un parfum unique
La gamme 1922 par J.M.Keune se compose de soins capillaires professionnels, de coiffage, de rasage et de produits de coloration. “C’est une gamme bâtie sur une vraie expertise, avec un développement scientifique et une véritable passion. Il existe plein de gamme de barbiers, mais nous avons été meilleurs que les autres sur le développement de produit, l’emballage et le parfum. La plupart de la gamme contient du chanvre et de la créatine, mais les produits sont évidemment sans produits psychotropes (rires). La créatine permet de renforcer la structure du cheveu et réduit ainsi la casse.“

Un packaging fort
Mais la senteur n’est pas le seul point fort de la gamme 1922 par J.M.Keune. Son packaging original qui reprend le design des bouteilles de pharmacie de l’époque en fait également un produit unique. “À l’origine, le packaging était noir. Mais à la suite d’une réunion internationale, et après concertation avec différents pays, il a été décidé de passer à un bleu nuit. C’est un bon choix, car ce bleu nuit est beaucoup plus marquant que du noir, il est plus frais et il caractérise bien le produit.“

Une gamme exclusive
La gamme 1922 par J.M. Keune est aujourd’hui présente dans pas moins de 200 salons à travers la Belgique. “C’est une distribution extrêmement sélective car nous voulons travailler avec des barbiers et des coiffeurs avec de l’image. On vend cette gamme en concept ; il faut donc la prendre dans son entièreté, à de bonnes conditions évidemment. Nous avons voulu nous positionner uniquement dans les bons endroits.“

Un produit qui surfe sur la vague
Le marché pour homme est en plein essor et Keune Haircosmetics l’a bien compris. Valérie Geeurickx le confirme :“En Belgique, nous sommes un peu à la traîne, les barbershops commencent seulement à vraiment se multiplier. Un coiffeur classique a 30% de sa clientèle masculine. On voit de plus en plus de coiffeurs mixtes qui développent un barbershop avec un siège et des soins spéciaux dans une ambiance feutrée. C’est un marché très branché. L’homme est un client fidèle, une fois qu’il est content de son coiffeur ou de son barber, il ne changera pas. Une fois qu’il a trouvé un shampooing ou un produit qui lui convient, il se limite à lui. L’homme contemporain s’occupe beaucoup plus de lui, et cette tendance de stylisation des coiffures et des barbes aide ce marché à se développer.“ Mais l’acte d’achat reste tout autre quand il s’agit des hommes. “Les hommes n’achètent pas forcément le produit en salon. En revanche, la plupart de nos clients coiffeurs et barbiers nous le confirment : ils n’ont jamais vendu autant à des hommes. Ils sont ravis de ce produit.“

Une belle victoire
“Nous sommes contents de cette victoire, car Keune Haircosmetics a investi beaucoup de temps et d’argent dans le lancement de cette gamme. Et puis c’est surtout une victoire pour le labo, car cela récompense le travail réalisé par toute l’équipe qui a développé le produit. C’est une reconnaissance d’un savoir-faire et d’un travail en profondeur et sur le long terme.“

Pratique le stick
Keune Haircosmetics vient de sortir un nouveau produit : un shampooing en stick appelé Stick shampooing 1922. “C’est très pratique pour voyager, car il n’y a pas de produit susceptible de couler dans la valise. Et puis on surfe sur la vague du développement durable car ce produit exige beaucoup moins d’eau lors de son utilisation. Il mousse de façon incroyable, c’est pratique et ça préserve la planète.“

À propos de Keune
Keune Haircosmetics a été fondée en 1922 par un jeune pharmacien hollandais, Jan Keune. Dans sa pharmacie d’Amsterdam, il a embouteillé son tout premier produit et a inventé la première permanente du monde. La marque est aujourd’hui présente dans plus de 70 pays à travers le monde.

Pin It on Pinterest